Daniel Ruben Um Nyobè

A cinq mois de la tenue de la présidentielle, le fils du «Mpodol» Ruben Um Nyobè soutient sans frein, sous la bannière d’une tendance de l’Union des populations du Cameroun (UPC), la candidature de Paul Biya audit scrutin.

Cela fait longtemps, semble-t-il, que le camp politique de l’actuel  président de la République n’avait pas éprouvé le grand frisson avec un si bon client, qui mêle idéologie anti-colonialiste et progressisme africain. Quand on l’a aperçu le 20 mai dernier au palais de l’Unité, des commentateurs ont dit de cet homme né en 1957 qu’il ne cesse de se réinventer, accomplissant ses mues les unes après les autres.

Tour à tour blagueur ou tribun ulcéré, partageant l’émotion d’un souvenir d’enfance ou vilipendant un journaliste après une question gênante, capable de colères homériques et très médiatiques comme de coups de déprime qui le font un temps disparaître de la scène politique, «Mpodol Junior» fascine… en bon ingénieur informaticien.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *