Demi-finales de la Can 2023 : l’Afrique centrale dans le dernier carré d’as

La République démocratique du Congo reste le seul représentant de la sous-région après l’élimination du Cameroun, de la Guinée Équatoriale et de l’Angola.

Les Léopards de la RD Congo

Sébastien Désarbre et ses Léopards prolongent leur fabuleux destin en Côte d’Ivoire. Et ils sont bien décidés à aller au bout de la compétition. Ils l’ont démontré lors de leur match comptant pour les quarts de finale. Match qu’ils ont dominé de bout en bout face à une équipe de la Guinée bien décevante (3-1). Une leçon? Oui, quand même. Aussi est-il tentant d’établir un premier bilan de la participation à la CAN 2023 des équipes venues d’Afrique centrale. Bien entendu, il serait risqué de céder à une forme d’angélisme erronée de vouloir prétendre ou faire croire que la RDC s’est imposée du jour au lendemain, de manière soudaine. Avant d’atteindre l’étape des demi-finales de la compétition, les double champion d’Afrique (1968 et 1974) ont fait chuter les Égyptiens, recordmen de titres dans la compétition, au terme d’une interminable séance de tirs au but après que les deux équipes ont terminé 1-1 après prolongation. Que les hommes de Sébastien Désarbre soient aujourd’hui uniques représentants de l’Afrique centrale dans le carré d’as de la CAN 2023, les responsabilités qui pèsent sur eux sont suffisamment importantes pour ne pas forcément prétendre à davantage. «Que l’on parle de la RDC comme plénipotentiaire de l’Afrique centrale, tout amateur de football qu’il soit, donne à voir une identification très forte d’une sous-région», avance Briano Zue. Pour ce diplomate équato-guinéen, il n’est pas douteux que le ressort principal de la légitimité des peuples de la sous-région à penser les Léopards comme leur «ambassadeurs» est grande et normale.

En tout cas, si l’on revient à une comparaison plus serrée avec la position des authentiques ambassadeurs, le profil de la RDC en demi-finale de la CAN 2023 s’inscrit dans l’ensemble plus vaste qui structure un espace public global qu’est la CEEAC. «La RDC se donne pour mission de représenter le football tel qu’il est pratiqué en Afrique centrale car, en fin de compte, le football comme tout autre sport, est un moyen de politique étrangère et révélateur de grands sentiments collectifs», postule Clément Bujakema, diplomate congolais à Yaoundé.

Éliminés
En termes de démonstration de force dans cette compétition, les autres équipes d’Afrique centrale n’ont pas fait bonne figure au cours de la compétition. L’équipe nationale du Cameroun s’est fait éliminer en huitièmes de finale par le Nigéria. Il faut souligner que les Lions Indomptables du Cameroun en phase de poule ont affiché un parcours très sombre. Le premier match s’est soldé par le nul face au Silly national de la Guinée (1-1). Pour leur deuxième sortie face au Sénégal, ils perdent par le score lourd de (3-1). Enfin face à la Gambie, le Cameroun gagne par le score de (3-2) ce qui lui permet d’arracher dans la douleur son ticket pour les huitièmes de finale. En huitièmes de finale, les poulains du manager sélectionneur Rigobert Song sont battus par le score de (2-0) par les Supers Eagles du Nigeria.

La Guinée Équatoriale s’est montrée très ambitieuse dans cette CAN. Elle inflige un lourd score de 4-0 au pays organisateur, les Éléphants de la Côte d’Ivoire. Une victoire qui érode les chances de qualification du pays hôte. Invaincue après trois rencontres, la Guinée Équatoriale termine en tête de la poule A constituée du Nigéria, la Côte d’Ivoire, Guinée Bissau. Elle se qualifie en huitièmes de final ; elle sera éliminée par la Guinée dans le temps additionnel. Le score est de (1-0).

Olivier Mbessité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *