Cinquantenaire de la Beac: coup gagnant pour trois essais à Bafoussam

Le concours du meilleur essai lancé le 28 juillet dernier dans la perspective du cinquantenaire de la Beac vient de rendre sa copie.

Photo famille lors du lancement de Vesti-Local

Ils sont au total trois lauréats sélectionnés parmi dix participants. Leur mérite est d’avoir réussi à séduire, par leurs travaux, la Commission locale du cinquantenaire de l’Agence de Bafoussam, dans la région de l’Ouest au Cameroun. Il s’agit par ordre de mérite de Fernand Joemou Patio. Le récipiendaire a une formation de base en droit privé et en sciences criminelles. Il termine à la première place en obtenant la note de 14 sur 20.

Il est suivi à la deuxième place par un spécialiste en agronomie et sciences agricoles de la Faculté des sciences agronomiques de l’Université de Dschang. Umel Awountsa Tsafac obtient la mention assez bien grâce à sa note de 12,5 sur 20. Le dernier sur le podium est aussi un valeureux représentant de l’Université de Dschang. En la personne de Paul Wambo Seumou. Le spécialiste en économie et mathématique obtient quant à lui la note de 12 sur 20.

Le communiqué du directeur de l’Agence Beac de Bafoussam portant publication des résultats fait toutefois une précision. Marcel Mboa indique en effet ce 25 octobre 2022 qu’«aucun des trois essais sélectionnés n’est publiable en l’état». «Les lauréats sont tout de même priés de se rapprocher de la Banque centrale à Bafoussam pour les modalités pratiques de réception de leurs prix», a fait savoir le responsable. Le concours était lancé sur le thème «Pour la naissance et le développement d’une culture de stabilité monétaire en zone Cemac».

C’est une problématique chère au directeur de l’Agence Beac de Bafoussam. Puisqu’elle avait déjà été évoquée en 2020 lors du lancement le 18 septembre de cette année-là de la Journée du Vesti-Local. Il s’agit d’«une initiative citoyenne portée par la Mutuelle des agents de la Beac au Cameroun (MABEAC). Pour répondre à leur manière et à leur époque, à l’appel lancé par le président de la République du Cameroun, Son Excellence Paul Biya, de consommer camerounais». Par la façon de se vêtir notamment, selon le document parvenu à notre rédaction.

Le Vesti-Local est de ce point de vue «une sensibilisation par l’exemple des partenaires sociaux et acteurs publics, visant l’adoption par tous d’un comportement adéquat à la stabilité de notre monnaie communautaire». Le lancement du concours du meilleur essai en est donc un prolongement.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *