Cemac: environ 6 % des exportations du Cameroun en 2019

Grâce à de nombreux rapports sur la question, on savait déjà les échanges commerciaux entre les pays de la Cemac pas au beau fixe.

Mais avec le dernier rapport de l’Institut national de la statistique (INS), on a une idée encore plus précise de l’étendue du drame. Dans ce rapport 2019 sur le commerce extérieur du Cameroun que vient de publier l’institution, on apprend que «le poids des échanges avec les pays voisins reste assez faible dans les statistiques douanières. Et qu’en effet, en 2019, les exportations vers les pays voisins représentent seulement 7,8 % des recettes d’exportation dans les statistiques douanières, dont 6,6 % en direction des pays de la Cemac», présente, pour le déplorer, l’institution camerounaise.

En des termes plus clairs, les principaux partenaires commerciaux du Cameroun, comme d’ailleurs d’ autres pays de la sous-région Afrique centrale, se trouvent sur d’autres continents. Car dans le détail, seules 336 232 tonnes de marchandises d’une valeur de 160,76 milliards FCFA ont pris la direction des pays de la Cemac en 2019. Et dans cette performance pour le moins décevante, le Tchad à lui seul a réussi à capter près de la moitié des produits échangés avec près de 170 000 tonnes pour un montant de 66 milliards FCFA.

Ce résultat est sans doute à mettre sur le compte de la vitalité du corridor Douala-Ndjamena qui aspire une part importante du trafic en Afrique centrale et qui justifie aussi d’ailleurs la prudence de l’INS. En effet, pour l’Institut national de la statistique, il se peut bien que le volume des échanges soit en réalité un peu sous-estimé. Et à l’appui de son analyse, l’institution avance le fait que «la porosité des frontières peut engendrer des échanges transfrontaliers non enregistrés par les statistiques douanières».

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *