Cameroun-Côte d’Ivoire : l’amitié toute en humour

Les artistes des deux pays font rire des publics au-delà de leurs frontières nationales. Leur art permet de lever des tensions entre les deux communautés précisément.

 

Les humoristes sont capables de faire passer des messages, même subliminaux, vers le grand public. Ceux du Cameroun et de la Côte d’Ivoire ont en plus le pouvoir de réchauffer les cœurs et de souder de ce fait des liens d’amitié entre les deux communautés. Dans le genre, la pensée peut librement s’élever vers l’Ivoirien Michel Gohou. Dont les expressions célèbres « No pitié in business » et « petit frère, tu es mauvais hein, tu es méchant hein » ont conquis les cœurs des Camerounais. Le succès de ses productions autour du personnage Cauphy Gombo a achevé d’asseoir sa notoriété au Cameroun. Et depuis la décennie 2000, cet artiste multiplie les prestations sur le territoire national.

Il en est de même des collaborations avec des comédiens d’origine camerounaise. Michel Gohou est aux côtés de Charlotte Ntamack dans le Parlement du rire. Il partage également l’affiche du film « Serpent noir » Avec le Camerounais Thomas Nguidjol. Il y joue le rôle du méchant, un dictateur traqué par le super-héros.

A bas les frontières

Les frontières territoriales perdent de leur force quand il s’agit d’art. Le Camerounais Ebenezer Kepombia (alias Mintoumba) en a fait l’expérience en intervenant dans la série «Ma grande famille» aux côtés des stars ivoiriennes Akissi Delta, Gohou Michel, Michel Bohiri, Clémentine Papouet et Digbeu Cravatte.

Source d’inspiration  

Jean Miche Kankan est sans doute aucun l’artiste qui a le mieux porté les fondements d’une amitié Cameroun-Côte d’Ivoire. Le défunt a apporté bien plus que du rire dans les deux pays. Il est une source d’inspiration pour plusieurs générations d’artistes. À l’occurrence l’Ivoirien FilsUnik qui n’hésite pas à faire des imitations de ce dernier lors de ses spectacles. Au sujet du personnage, Gohou Michel a déclaré « c’était mon idole, j’ai été inspiré par lui. En matière humoristique, Jean Miché Kankan était notre maître à tous».

Les comédiens ivoiriens Claudia Tagbo et Patson respectent bien, pour leur part, le flambeau de la fraternité Cameroun-côte d’Ivoire au sein de la jeune génération d’artistes. Leurs parodies des Camerounais ne cessent d’émouvoir des publics à l’international.

Louise Nsana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *