Valeurs du Trésor : Cameroun, Gabon et Congo en quête de 144 milliards FCFA

Le portemonnaie des investisseurs actifs sur le marché des valeurs du Trésor de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) sera assez sollicité au cours du mois d’octobre.

Immeuble siège de la BEAC

Le Cameroun, le Gabon, et le Congo (Brazzaville) ambitionnent de lever sur cette plateforme un montant global de 143,5 milliards FCFA. Leurs gouvernements respectifs l’ont fait savoir en transmettant à la Banque centrale leurs calendriers prévisionnels des émissions des titres publics pour le compte du quatrième trimestre 2022.

Il en ressort pour le Cameroun que le gouvernement envisage de mobiliser au total 60 milliards FCFA. Deux Obligations du Trésor assimilables (OTA) d’une maturité de 5 et 4 ans, et d’une valeur de 10 milliards FCFA chacune, ont déjà été lancées le 3 octobre dernier. Elles seront suivies le 17 de ce mois par le lancement d’un Bond du Trésor assimilable (BTA) d’une maturité de 26 semaines. L’objectif est de récolter 20 milliards FCFA. Le même montant sera également sollicité le 24 octobre prochain. Le Cameroun espère ainsi mobiliser jusqu’en décembre 2022, environ 155 milliards FCFA.

Au moyen de quatre opérations, le Congo compte pour sa part lever une enveloppe de 53 milliards FCFA. Les maturités annoncées par le gouvernement congolais oscillent entre 26 semaines et 2 ans. Les émissions sont respectivement prévues les 4, 18 et 25 octobre prochain.

Le Gabon fait également partie des pays de la Cemac ayant manifesté un besoin en liquidités. Il attend des investisseurs actifs sur le marché de la Beac qu’ils souscrivent aux quatre appels d’offres à lancer au cours de ce mois. Précisément les 5, 12, 19 et 26 octobre. Le gouvernement devrait pouvoir obtenir par ce moyen, un montant de 40,5 milliards FCFA.

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *