Un nouvel élan !

Voici le numéro 300 de votre hebdomadaire. Une édition de rupture, qui se veut le marqueur d’une nouvelle étape dans la vie de votre journal. La rupture est d’emblée visible sur la forme : nouveau logo ressortant la carte de l’Afrique ; nouvelle maquette valorisant autant l’illustration que le texte ; habillage original des pages, etc. Les nouveaux habits du journal INTEGRATION portent un nouvel élan, tout en gardant le positionnement initial, assez bien rendu par notre signature : « La Tribune des Communautés ».

Dans le fond, le journal se décline en quatre grands mouvements. Primo, les Pages INTEGRATION NATIONALE. Elles traitent de l’actualité dans les communautés. Il s’agit dans un premier temps des communautés locales ou de la diaspora camerounaise. Il s’agit dans un deuxième temps des communautés étrangères en terre camerounaise. Secundo, les Pages INTEGRATION (SOUS) REGIONALE. Elles traitent des problématiques d’intégration sous – régionale à travers un supplément Afrique centrale. Tertio, les Pages INTEGRATION AFRICAINE / MONDE. Elles abordent l’intégration aux niveaux continental et mondial. Quarto, les Pages PANORAMA. Ce sont les « dossiers, la Vie des entreprises, les portraits – découvertes, les contres – enquêtes… A travers ces derniers formats, nous traitons en profondeur et sans tabou de tous les sujets d’ordre général dignes d’intérêt, autant au Cameroun que dans la sous – région, le continent ou le monde entier.

Grosso Modo, le Journal INTEGRATION, pour emprunter à la symbolique de la forêt équatoriale, est cet arbre verdoyant qui prend ses racines dans le Cameroun profond – terre d’accueil et carrefour des civilisations, au cœur de l’Afrique. Le tronc de l’arbre est une vitrine… des Communautés. Celles-ci sont matérialisées par les branches de l’arbre. On cite notamment les Communautés nationales, sous – régionales, continentales et mondiales.

L’arbre en forêt se nourrit de son environnement. Il grandit et se rend utile à ses riverains, à son pays, à sa sous – région, à son contient et au monde entier. Telle est la vocation du journal INTEGRATION. Plus que par le passé, nous prenons l’engagement d’informer utilement nos lecteurs. Avec l’objectif assumé d’apporter des réponses concrètes à leurs besoins en information sur les problématiques d’intégration.

Dans un monde mondialisé, où les informations circulent en temps réel grâce à Internet, nous nous adaptons en confirmant l’option de la digitalisation. Outre la version papier du journal disponible au Cameroun, nous produisons une version digitale distribuée à nos abonnés et à des kiosques numériques partout dans le monde entier. Nous sommes également présents sur les réseaux sociaux. Notre site Internet (www.journalintegration.com) est aussi fonctionnel. Une politique volontariste de notre top management va, dans les prochains jours, permettre de mieux apprécier notre stratégie sur le digital.

En attendant, nous disons MERCI à tous ceux qui, de près ou de loin, soutiennent cette entreprise de presse. Depuis juin 2008, nous avançons doucement mais sûrement, grâce à VOUS. Le chemin à parcourir pour atteindre la maturité est encore long. Continuez à nous apporter votre soutien. A ceux qui hésitent encore ou apprennent à nous découvrir, nous gardons la main tendue, en disant : « n’ayez pas peur, nous sommes des gens sérieux et crédibles ». Nous ne saurons finir sans présenter nos excuses pour nos manquements. Chaque jour, nous travaillons à la perfection, même si elle reste un idéal.

 Thierry Ndong

Directeur de Publication

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *