Songwe discute de la mise en œuvre de l’initiative Belt and Road avec la délégation chinoise

La Secrétaire exécutive de la Commission économique pour l’Afrique (CEA), Vera Songwe, a rencontré le 31 mai dernier, une délégation de la Commission nationale pour le développement et la réforme de la Chine (NDRC) et ont eu des discussions fructueuses sur la mise en œuvre de l’ambitieuse initiative belt and road.

Cette visite fait suite à la signature du Cadre d’action relatif à la Silk Road Economic Belt et à la 21st Century Maritime Silk Road entre la CEA et la NDRC en avril 2019.

M. Zhai Dongsheng, Directeur général du Centre de l’initiative Belt and Road (BRIC), a dirigé la délégation chinoise.

Les discussions entre Mme Songwe et M. Zhai ont principalement porté sur l’identification de mesures concrètes pour rendre opérationnel le Cadre d’action entre les deux organisations sur l’initiative road and belt.

La secrétaire exécutive souligne les possibilités d’engagements concrets sur des investissements croissants, des Partenariats public-privé (PPP), la numérisation, la connectivité énergétique, ferroviaire et des transports en Afrique, en tirant parti des synergies de la BRI et de la Zone de libre échange continentale africaine (ZLECA).

Ils conviennent de la nécessité de collaborer ensemble dans les grands domaines des transports, du rail, de l’énergie et de la numérisation ; ils soulignent l’importance de l’économie numérique et la nécessité de se concentrer sur des projets pilotes pouvant apporter les résultats de la BRI.

« Nous avons réussi à rassembler la perspective africaine et l’initiative BRI entre les populations de manière constructive pour le continent africain et la Chine. Nous nous intéressons maintenant à ce que nous pouvons faire concrètement pour que la BRI passe plus rapidement à la deuxième phase de mise en œuvre », dit Mme Songwe.

Mme Songwe et M. Zhai conviennent également de former conjointement des responsables africains aux PPP pour les projets énergétiques et d’infrastructures et la CEA continuera d’aider le continent à formuler des recommandations pouvant aider à résoudre ses problèmes d’alimentation et de connectivité.

« Nous concentrons la deuxième étape de la BRI sur la mise en œuvre et nous pouvons œuvrer ensemble sur un certain nombre de projets spécifiques », déclare M. Zhai.

La BRI a été lancée par le Président chinois Xi Jinping en 2013 avec pour objectifs principaux la coordination des politiques, la connectivité des infrastructures, le commerce sans entraves, l’intégration financière et le renforcement des liens entre les peuples.
Source: CEA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *