Législatives partielles : Mbah Ndam victime d’une attaque des séparatistes

Des éléments des forces de défense et de sécurité et le personnel d’Elecam blessés.

Des séparatistes de la République virtuelle d’ambazonie ne reculent pas malgré les appels incessants du chef de l’État et du gouvernement leur demandant de déposer les armes. Ils ont une fois de plus mis à contribution leur instinct belliqueux le week-end dernier. La dernière victime en date c’est l’honorable Joseph Mbah Ndam.

Alors qu’il se rendait à Batibo pour la campagne samedi dernier en prélude à l’élection législative partielle qui a eu lieu hier dimanche 22 mars, le député sortant Sdf et candidat à sa propre succession a été victime d’une attaque des séparatistes. En effet, le véhicule blindé qui transportait l’ex-vice-président à l’Assemblée nationale a essuyé des tirs nourris des séparatistes à Ngugong par Bali. Si Joseph Mbah Ndam s’en est tiré sain et sauf, quatre éléments des forces de défense et de sécurité ainsi que deux responsables d’Election Cameroon (Elecam) ont été grièvement blessés.

Toujours est-il que près de trois cent quatre-vingt deux mille quatre cent huit électeurs étaient attendus aux urnes dans les dix circonscriptions électorales de la région du Nord-ouest où les législatives partielles se tenaient hier dimanche 22 mars 2020. Douze sièges étaient en compétition dans les circonscriptions de la Menchum-Nord, Bui-Ouest, Mezam-Sud, Bui-Centre, Bui-Sud, Mezam-Centre, Momo-Est, Menchum-Sud, Momo-Ouest et Mezam-Nord.

A Batibo, les armes ont commencé à crépiter à 4h15mn. Jusqu’à 10h40mn, une incertitude continuait à planer sur le scrutin car les tirs nourris se poursuivaient. Santa et Mbengwi n’ont pas échappé à ce phénomène d’échange de coup de feu. A Bamenda, des séparatistes ont attaqué les bureaux de vote à l’école publique du Gmi. Les échanges de tirs nourris ne se sont pas fait attendre entre les séparatistes et les forces gouvernementales en journée.

Déjà en matinée le ministre Paul Atanga Nji en compagnie du gouverneur de la région du Nord-ouest se sont sacrifiés à son devoir en introduisant son bulletin de vote dans l’urne au bureau de vote situé à la délégation régionale des Mines à Up Station. Le Minat a saisi cette opportunité pour inviter les populations à se rendre massivement aux urnes pour élire leurs futurs représentants à la chambre basse du parlement.

A la presse, il a laissé entendre ” le vote est un exercice légitime et tout camerounais fier de l’être doit se rendre aux urnes remplir son devoir civique ” car poursuit-il ” nous votons pour la construction de cette nation”. Pour sa part, Nestus Fru Manju candidat du Rdpc aux législatives partielles dans la Mezam Centre se veut optimiste ” Nous allons gagner encore comme le 9 février dernier.

Ce n’était pas notre faute si l’élection du 9 février avait été annulée. Le Rdpc va gagner avec une marge confortable cette fois. Il y a eu une grande amélioration cette fois-ci car la mobilisation était massive”. On retiendra tout de même que le taux de participation n’était pas celui des élections antérieures.

Zéphirin Fotso Kamga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *