Cemac : bientôt un passeport biométrique harmonisé

A en croire le président de la Commission de la Communauté économique et monétaire d’Afrique centrale (Cémac), des progrès sont effectués vers la définition des spécificités du passeport biométrique Cemac. «Aujourd’hui, nous sommes en train de faire que tous les pays aient un passeport Cemac biométrique. Nous avions une petite dette vis-à-vis d’Interpol, parce que c’est Interpol qui est habilité à le faire. Nous sommes en train de payer cette dette. Le gouverneur de la BEAC et le président de la BDEAC ont réussi à trouver 1,7 milliard FCFA pour pouvoir payer cette dette pour qu’Interpol donne les spécificités du passeport biométrique», indique Daniel Ona Ondo.
Pour rappel, la conférence des chefs d’Etat et de gouvernement avait, lors du dernier sommet extraordinaire de Ndjamena, instruit la BDEAC de prélever 1,7 milliard de francs CFA aux ressources du Fonds de développement de la communauté (FODEC). Elle a également instruit la Commission de la Cemac de prendre toutes les dispositions pour la création des postes sécurisés aux frontières, afin de réserver le bénéfice exclusif de la libre circulation aux ressortissants de la communauté. En outre, la Conférence a exhorté les Etats membres, qui n’ont pas encore produit leur passeport Cemac, à le faire dans les meilleurs délais.
En février 2017, la Commission de la Cemac, avec l’appui d’Interpol, avait engagé la mise en place des dispositifs permettant d’accéder à la mémoire du passeport et d’y vérifier la conformité des normes par rapport aux normes sécuritaires prescrites par l’Organisation de l’aviation civile internationale. Le passeport biométrique vise à réduire les problèmes de sécurité présentés comme le ventre mou de l’instauration d’une libre circulation intégrale et complète dans la communauté.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *