Indemnisations des personnes impactées par le projet de Memve’ele EDC ouvre la caisse à Mbankomo

L’événement marque le début effectif des paiements des sommes dues aux riverains se trouvant sur le corridor de l’infrastructure de production d’énergie électrique.

 Que la fluidité et la spontanéité s’entendent dans la bouche de Théodore Nsangou ce 20 avril à Mbankomo, c’est que le directeur général de EDC (Electricity Development Corporation) débarque dans le chef-lieu de la Mefou-et-Akono avec les poches pleines. Ce jour, il lance officiellement le paiement des indemnisations. Ce jour aussi, Théodore Nsangou veut le faire savoir à tous. « Vous avez trop attendu du fait de l’indisponibilité des fonds. Je puis vous annoncer aujourd’hui que votre argent est là et je suis venu avec pour vous le remettre », lancé joyeusement le patron de EDC. 258 personnes du département de la Mefou-et-Afamba sont les destinataires de ces phrases. L’argent, c’est environ 500 millions FCFA. Le pactole est prévu pour être distribué en espèces pour les sommes inférieures ou égales à 100 000 FCFA ;  et par chèque (chez Afriland First Bank, partenaire de EDC pour cette opération) pour les montants supérieurs. 

Pour lier la parole aux actes, EDC convoque 2 bénéficiaires présents à la place des fêtes de Mbankomo.  À Joseph Dieudonné Atangana et à Élisabeth Akoa Bekono, l’entreprise remet des chèques de 10 millions et 19 millions FCFA respectivement. L’occasion est bonne pour dire leur satisfaction après une longue attente. 

À en croire Théodore Nsangou, la cérémonie de Mbankomo sera dupliquée dans tous les autres départements des régions du Centre et du Sud dans lesquels la ligne a nécessité l’évaluation des indemnisations. « Nous irons partout dans la Vallée du Ntem, la Mvila, la Mefou-et-Afamba, le Mfoundi et le Nyong-et-So’o pour remettre cet argent aux légitimes propriétaires. Ce qui important de dire aujourd’hui c’est que nous sommes à la phase opérationnelle des indemnisations. EDC a sorti un planning de paiement des indemnisations et en même temps, ses équipes en charge des finances ont établit les chèques et procédé aux vérifications pour s’assurer que tout est conforme aux décrets d’indemnisation », tonne le DG de EDC. Ce dernier en profite pour ouvrir une brèche pédagogique au bénéfice des indemnisés. « L’argent, c’est le diable ! », leur dit-il. « Veillez à ce que lorsque EDC vous payera votre argent, ne devenez pas plus pauvre qu’avant », recommande-t-il. 

C’est par décret du 04 mai 2020 que le président de la République a décidé de transférer la gestion du projet de Memve’ele à EDC. Aussitôt l’entreprise s’est mise à pied d’œuvre pour relever la puissance de production de ce barrage qui ne produisait que 60 MW à 90 MW.  À la fin des travaux cette puissance de production devrait atteindre 221 MW.  La ligne HD 225KV qui va  Nyabizan à Yaoundé n’était pas encore terminée jusqu’ici à cause de plusieurs difficultés notamment l’indemnisation des  populations impactées par ce projet.

Avant d’arriver à cette étape, EDC, indique-t-on s’est battu pour obtenir les décrets d’indemnisations ; mobiliser les fonds et organisé plusieurs campagnes de sensibilisation sur le terrain à partir des guides pratiques qui ont été élaborés. L’entreprise est entrain de peaufiner les sensibilisations et des commissions de payement ont été créées conformément à la loi.  

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *