CEEAC-HCR : la coopération monte d’un cran

La situation des réfugiés en Afrique centrale – et en République Centrafricaine (RCA) en particulier – pourrait connaître une évolution positive dans les prochains jours.

Elle était au cœur des échanges le 15 septembre dernier à Libreville entre le président de la Commission de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) et la directrice régionale adjointe du Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest et centrale du Haut-Commissariat des Nations unies pour les réfugiés (HCR). Gilberto Da Piedade Verissimo et Assiatou Ndiaye-Dieng ont envisagé ensemble les pistes d’une solution durable à cette préoccupation commune.

Les deux personnalités ont convenu dans la perspective d’un approfondissement de la coopération entre leurs deux institutions, «de la signature prochaine d’un protocole d’accord assorti d’un plan d’action à réaliser ensemble», renseigne un communiqué de la Commission.

Parmi les pistes explorées, il y a l’idée de l’organisation d’une conférence internationale sur la question des réfugiés et autres déplacés dans la région de l’Afrique centrale. Si toutes les conditions sont réunies, elle pourrait se tenir en novembre 2021. Elle est destinée à venir en aide à «sept cent mille réfugiés centrafricains éparpillés dans les pays limitrophes, un nombre qui pourrait être revu à la hausse si l’on répertorie les nouveaux réfugiés et déplacés».

Mais il s’agira aussi d’interpeller la Communauté internationale pour «appuyer les pays qui accordent asile à ces réfugiés», a fait valoir Assiatou Ndiaye-Dieng. Pour sa part, Gilberto Da Pieda de Verissimo s’est dit disposé à soumettre la proposition à sa hiérarchie. Surtout si la plateforme peut conduire au «retour chez eux, dans leur pays, des réfugiés», rapporte la Commission.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *