Lutte contre le tabagisme : Le plaidoyer de la C3T n’est pas parti en fumée

La satisfaction de l’ONG se lit à l’aune de la sortie médiatique de la coordonnatrice.

Dans les colonnes de Cameroon Tribune (CT) édition du 29 juillet 2019, Dr Hélène Flore Ndembiyembé s’épanche sur les nouveaux conditionnements des produits du tabac au Cameroun. La présidente de la Coalition camerounaise contre le tabac (C3T) observe que «le marquage sanitaire graphique est effectif dans notre pays depuis le 12 juin 2019, date butoir accordée aux industriels par le gouvernement pour se conformer au texte en vigueur».

«Une avancée», fait remarquer Dr Hélène Flore Ndembiyembé. Pour accompagner celle-ci, la praticienne encourage les pouvoirs publics à poursuivre sur cette lancée en adoptant d’autres mesures importantes de la convention cadre de l’OMS pour la lutte anti-tabac (CCLAT). «Au demeurant, écrit-elle, la coalition appelle de tous ses vœux, l’adoption d’une loi nationale anti-tabac qui est un important instrument juridique pour un meilleur contrôle du tabac au Cameroun».

Vieux combat
Pour celle qui se gargarise aujourd’hui, le chemin a été long. Dans Cameroon Business Today du 5 avril 2018, elle démontrait tout le mal qu’il y a à fumer. «Au Cameroun, affirmait la présidente de C3T, chaque fumeur dépense en moyenne 4691 F par mois, pour acheter des cigarettes manufacturées. Ce qui correspond à 8,9% du produit intérieur brut (PIB) mensuel par habitant selon l’enquête Global Adult Tobacco Survey (GATS), réalisée en 2013 par l’Institut national de la statistique (INS), avec le concours du ministère de la Santé publique et de l’Organisation mondiale de la santé (OMS). 50% des fumeurs à long terme paient au prix de leur vie la consommation du tabac».

Elle ajoutait: «Le montant moyen consacré à 20 cigarettes est de 436 F. Tous pays confondus, l’OMS évalue ces dépenses à un milliard de dollars soit plus de 531,3 milliards de F par an. Selon ce travail, le coût total du tabagisme s’élèverait à 1436 milliards de dollars soit 763 296 milliards de F dans le monde, dont 40% à la charge des pays en développement. Le tabagisme absorbe 2% du produit intérieur brut (PIB)».

JJOO

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *