Nouvel appui de la BEAC aux banques commerciales de la CEMAC

La Banque des États de l’Afrique centrale a procédé, le 4 juin dernier, à une nouvelle injection de liquidités sur le marché monétaire de la sous-région.

D’un montant global de 250 milliards FCFA, ces nouveaux financements sont prioritairement destinés aux banques commerciales de l’espace communautaire CEMAC. En s’appuyant de la sorte sur les établissements bancaires opérant dans sa zone de couverture, la BEAC escompte en réalité une redynamisation des différentes économies de la sous-région en proie à une crise sanitaire. Selon les responsables de l’institut sous-régional d’émission de la monnaie, «l’initiative va dès lors permettre aux établissements de crédit de disposer de marges de manœuvre pour financer les activités économiques en butte à la pandémie de la Covid-19».

Parmi tous les moyens dont elle disposait pour intervenir sur le marché monétaire de la sous-région Afrique centrale, la banque centrale a décidé de recourir à un appel d’offres. C’est ainsi que le 4 juin dernier, l’institution bancaire en a lancé un, «à taux variables (offres à termes) dont le nombre d’offres maximum par soumissionnaire est de cinq», a indiqué un responsable, qui a également fait savoir que l’appel d’offres en question obéit à un taux d’intérêt (TIAO) de 3,25%.

Par ailleurs, il est à noter que l’échéance de l’opération est prévue au 11 juin prochain. En tout état de cause, elle est conforme à l’engagement pris par la banque sous-régionale d’émission de la monnaie à travers son Comité de politique monétaire (CPM). En plus des 500 milliards FCFA qu’elle avait déjà injectés, la BEAC s’était en effet engagée «à relever le volume de ses interventions en cas de nécessité», avait fait savoir en son temps, le gouverneur de l’institution, Abbas Mahamat Tolli.

 

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *