Zone de libre-échange continentale : Synergie entre les postes africaines et les compagnies aériennes

À l’occasion de la 51e assemblée générale annuelle de l’Association des compagnies aériennes africaines, les deux entités ont exploré les voies de coopération pour contribuer efficacement à la profitabilité du marché unique africain et du marché unique de l’aérien en Afrique. Extrait du discours du secrétaire général de l’Union panafricaine des postes (UPAP), Younous Djibrine.

2

Je tiens à souligner que, forts de nos expériences respectives de facilitateurs historiques au cœur de la communication et des échanges entre les peuples et les sociétés, nous n’évoquerons jamais assez la nécessité de renforcer le partenariat entre les secteurs de la poste et du transport aérien. Ce partenariat offre des bases solides, nous permettant ainsi de tirer profit des initiatives existantes. Au titre des nombreux domaines de coopération, je voudrais à présent m’attarder sur deux:

En premier lieu, en avril 2019, l’Union postale universelle (UPU) a adopté des règles d’accès à ses offres de services et de produits par les opérateurs affiliés du secteur postal. Au nombre des partenaires prioritaires identifiés figurent les acteurs de la chaine logistique, notamment les compagnies aériennes, la douane, les services d’escale, etc. Grâce à cette mesure, les compagnies aériennes ont désormais un accès direct au système réseau de l’UPU baptisé POST*Net et peuvent procéder à l’échange de données informatisées (EDI) avec les opérateurs postaux.

En deuxième lieu, la pratique d’antan voulait que l’opérateur postal désigné communique des messages CARDIT («Carrier/Documents International Transport» en anglais) à la compagnie aérienne à titre d’information préalable sur le courrier qu’il confiera à cette dernière. Par la suite, la compagnie aérienne transmet des messages frets aux autorités douanières de destination en donnant des renseignements sur le courrier transporté. Il convient ici de préciser que, bien qu’ayant le même contenu, la conversion des messages CARDIT et fret pour exploitation par les compagnies aériennes constituait un défi majeur.

À ce propos, je suis heureux d’annoncer que désormais, l’UPU dispose d’un convertisseur des messages EDI sur le système POST*Net, qui est gratuit pour le secteur aérien. Cette innovation a pour intérêt principal de décharger la compagnie aérienne de la saisie manuelle des données et des frais de conversion. Dans notre action future, l’UPAP et l’AFRAA devraient s’appuyer sur ces succès pour continuer d’améliorer l’efficacité, la qualité et la sécurité, en renforçant les synergies avec les principaux acteurs de la chaine logistique, afin d’éliminer les chevauchements et les dédoublements.

Mesdames et Messieurs, vous conviendrez avec moi que le partenariat UPAP-AFRAA offre des perspectives de coopération dynamique et fructueuse au profit de nos citoyens. Pour conclure mon propos, je voudrais formuler le vœu ardent de voir l’AFRAA et l’UPAP continuer de raffermir nos relations par des actions concrètes, qui seront mutuellement bénéfiques pour nos deux institutions, et par conséquent favoriseront la réalisation du grand projet continental à savoir: bâtir «L’Afrique que nous voulons».

Jean-René Meva’a Amougou

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *