Paul Biya devant Emmanuel Macron: «la relation avec la Russie est ancienne»

Selon le chef de l’Etat, l’accord bilatéral entre le Cameroun et la Russie n’est pas adossé à une prise de position sur le conflit qui oppose ce pays à l’Ukraine.

Le président de la République du Cameroun met un terme aux conjectures sur  le récent accord militaire signé entre le Cameroun et la Russie dans un contexte marqué par les sanctions européennes contre Poutine subséquemment à ses interventions militaires en Ukraine. Alors que plusieurs y voyaient un signe de ralliement du Cameroun à la Russie, à contrario de la France et l’Europe, Paul Biya y met un frein : «Le voyage de mon ministre en Russie n’avait pas de rapport avec la guerre en Ukraine», a-t-il déclaré.

«La relation avec la Russie est ancienne, nous avions signé avec ce pays, un accord de coopération qui était venu à expiration. On l’a renouvelé et nous l’avons signé. C’était un acte dans la routine des relations diplomatiques entre nos deux pays. On a pensé que nous allions apporter un concours à la Russie. Je crois qu’elle n’a pas besoin d’un apport du Cameroun.»

L’essentiel de l’accord militaire russo-camerounais signé le 12 avril dernier repose sur l’échange d’opinions et d’informations en matière de politique de défense et de sécurité internationale, de développement des relations dans le domaine de la formation conjointe et l’entraînement des troupes, d’enseignement militaire, de médecine, de topographie ou encore d’hydrographie militaire, l’achat de matériel militaire russe, la maintenance de ce matériel et le transfert de technologie de la Russie vers le Cameroun.

Louise Nsana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *