CEEAC-Commission de l’UA: nouvel élan de la coopération

Le président de l’institution communautaire a laissé entendre que la CEEAC est disposée à travailler main dans la main avec l’UA dans le respect des principes de solidarité, de subsidiarité et de complémentarité

Le siège de la Commission de la CEEAC s’est honoré d’accueillir le 6 mai dernier le président de la Commission de l’Union africaine (CUA). Moussa Faki Mahamat s’y est rendu en vue des discussions sur les perspectives d’une coopération renforcée. Les échanges avec Gilberto Da Piedade Verissimo ont donné lieu à plusieurs déclarations fortes. Le président de l’institution communautaire a notamment laissé entendre que «la CEEAC est disposée à travailler main dans la main avec l’UA dans le respect des principes de solidarité, de subsidiarité et de complémentarité, et souhaite cette coopération de plus en plus forte entre les deux sièges et leurs différents bureaux de représentation», rapporte ce 10 mai 2022 un communiqué.

Du côté de son illustre hôte, il ne fait aucun doute que «la réforme de l’UA réserve une place de choix aux CER qui devront être de véritables piliers de l’intégration régionale». Car, a expliqué Moussa Faki Mahamat, «il nous faut une Afrique intégrée, prospère et en paix. Et c’est ici que l’implication des CER, notamment la CEEAC, est cruciale». D’où aussi la réforme en cours au sein de l’institution.

À croire la CEEAC, il existe déjà une coopération «matérialisée par une nouvelle division du travail et la signature, il y a quelques mois à Addis-Abeba, d’un nouveau protocole». La visite du président de la CUA vient simplement donner un nouvel élan à cette relation. Celle-ci pourrait par exemple consister à «parler d’une seule et même voix sur la scène internationale. Pour cela, il est nécessaire d’harmoniser les mécanismes d’élaboration des positions communes dans les espaces multilatéraux sur les questions sociales de portée internationale ou sur les questions de candidatures à des postes internationaux».

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *