Défense et sécurité: le statut du personnel de la Fomac en étude à la CEEAC

La RDC a récemment abrité à Kinshasa, la deuxième session extraordinaire du Comité technique spécialisé sur la Défense, la Sécurité et la Sûreté. Les travaux présidés par le ministre congolais Didier Mazenga Mukanzu ont connu la participation de la délégation de la Commission de la CEEAC. Gilberto Da Piedade Verissimo qui la conduisait a ainsi pu présenter sa vision de l’organisation et du fonctionnement de la Force multinationale de l’Afrique centrale (Fomac). Il l’a notamment fait au travers de son allocution prononcée devant les représentants des États membres et publiée in extenso ce 3 mai 2022 par son institution.

Pour l’essentiel, il était question de se prononcer sur «l’arrimage des textes de la Fomac et de la structure de l’EMR au Traité révisé et autres textes légaux révisé (protocole relatif au Copax, cadre organique de la Commission et statut du personnel); sur le Projet de décision portant statut particulier du personnel de la Fomac; et sur le projet de règlement portant organisation et fonctionnement de la Fomac», renseigne un communiqué. Les participants ont pour ce faire tiré avantage de «l’examen et adoption des recommandations des travaux des chefs d’États-majors généraux/commandants en chefs/directeurs généraux de police/gendarmerie/hauts responsables des ministères du Copax, notamment sur la situation politique et sécuritaire, sur le règlement portant organisation et fonctionnement de la Fomac, et la décision portant statut particulier du personnel de la Fomac».

Le dirigeant communautaire a alors plaidé pour que «face à ces défis, les mécanismes de sécurité collective de la CEEAC, notamment la Fomac, soient renforcés, revitalisés, et arrimés à la nouvelle architecture institutionnelle de la CEEAC».

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *