Exploitation du fer de Lobe : ce que l’Etat du Cameroun a signé

La convention liant le Cameroun avec l’entreprise Sinosteel autorise la structure à acheter la tonne du minerai à 33% de fer au prix de 2300 FCFA/tonne. Pour le député Cabral Libii, il s’agit d’une vente au rabais.

L’entreprise publique chinoise Sinosteel corporation est depuis le 6 mai dernier, autorisée à mener des activités d’exploitation industrielle du minerai de fer de Lobe à Kribi, Département de l’Océan, Région du Sud. Suivant la convention signée entre la structure et le ministre des Mines, de l’Industrie et du Développement Technologique (Minmidt), Gabriel Dodo Ndoké, les engagements pris portent sur un domaine de 20 km de long avec une réserve totale évaluée à 632,8 millions de tonnes de fer. Durée de la convention : 50 ans.

Dans le détail, l’exploitation  de la réserve concernée devrait procurer à l’État des revenus annuels de 23 milliards de FCFA. Ce qui équivaut à une taxe ad valorem de 14 milliards de FCFA ; aux droits de la concession domaniale de 13,8 millions FCFA; au fonds de développement du secteur minier chiffré à 8 millions FCFA; au compte spécial de développement des capacités locales  d’un montant de 1,4 milliards FCFA ; à 1% de la part de l’Etat issue du partage de production de concentré de fer à hauteur de 2,8 milliards FCFA ; à la taxe à l’exportation qui est de 4,7 milliards de FCFA. L’enveloppe ainsi projetée, qui ne tient pas compte des impôts de droit commun et des dividendes au titre des 10% des parts gratuites de l’État.

Le projet d’exploitation du fer de Lobe, d’un montant global de 422 milliards FCFA déjà mobilisés par Sinosteel, porte sur l’extraction de 10 millions de tonnes de minerai par an à 33% pour ensuite l’enrichir afin de parvenir à une production de 4 millions de tonnes de concentré d’une teneur en fer de 60%. Il est par ailleurs adossé à la création d’une usine d’enrichissement du minerai de fer, la construction d’un pipeline d’environ 20 km et d’une unité de production de l’énergie de 60Mw.

Cabral Libii dit niet

«Sur le marché international, pour le même minerai enrichi à 33%. Le minerai de fer est toujours enrichi à 33%, ce que nous nous vendons à 2300FCFA/ la tonne est vendu à 95 000 FCFA. Donc, lorsqu’on a exploité dix millions de tonnes par an, l’entreprise a engrangé 950 milliards FCFA alors qu’elle n’a reversé que 23 milliards FCFA à l’Etat. Au bout de 50 ans, l’entreprise aura engrangé 47 500 milliards FCFA alors qu’elle n’aura reversé à l’Etat du Cameroun qu’un gap de 1575 milliards FCFA», explique Cabral Libii dans une vidéo devenu virale sur la toile.

Celui-ci explique que pour un minerai enrichi à 60%, Sinosteel pourrait effectuer des ventes de l’ordre de 1,5 millions FCFA par tonne et percevoir un pactole annuel de 5000 milliards FCFA pour un montant global de 300 000 milliards FCFA.

Lire aussi Cabral Libii, jeune premier… aux dents longues

Louise Nsana

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *