Le divers au-delà des faits

Trouvez l’absent

Cale au cou
Plus de gratuité pour les billets d’accès aux stades pendant la Can 2021. Le ministre camerounais des Sports et de l’Éducation physique a annoncé la suppression de la gratuité des billets et des tickets de mobilisation. Selon Narcisse Mouelle Kombi, «la gratuité des billets a été supprimée car les billets de mobilisation ont posé problème».

Débandade
«Si vous ne ramenez pas la coupe, vous devez rembourser tout ce qui a été investi sur vous pour cette Coupe d’Afrique des nations». Ces propos du colonel Mamady Doumboya à l’occasion de la cérémonie de remise de drapeau à la délégation guinéenne pour la Coupe d’Afrique des nations (Cameroun 2021) a sans doute ressurgi et hanté l’esprit des joueurs du Syli national après leur défaite (0-1) contre la Gambie en 1/8 de finale de la compétition. Craignant visiblement que le nouveau président de la transition en Guinée passe de la parole à l’acte, ils n’ont pas préféré prendre de risques. Selon plusieurs sources, la délégation guinéenne, après son élimination de la Can a regagné Conakry avec seulement quatre joueurs évoluant dans le championnat local. Les autres joueurs, évoluant en Europe, ont choisi de rejoindre directement leurs clubs.

Malaise
Peut-être, Janny Sikazwe (l’arbitre zambien qui avait, le 12 janvier dernier, interrompu, à deux reprises, le match entre de la CAN entre le Mali et la Tunisie) est inquiet de voir ses chances de sélection lors des prochaines Can remises en question. Interviewé par le journal L’Équipe le 1er février dernier, il a expliqué avoir été victime d’un grave coup de chaud qui aurait pu lui être fatal. «J’étais confus et je ne me rendais compte de rien. Je n’entendais plus mes assistants qui m’ont dit qu’ils essayaient de me joindre, de m’aider car ils voyaient que quelque chose n’allait pas. Je n’en ai aucun souvenir», a-t-il fait valoir.

Démis
Au lendemain de l’élimination de sa sélection en quarts de finale de la Coupe d’Afrique des Nations face au Burkina Faso au soir du 29 janvier 2022, la Fédération Tunisienne de Football (FTF) a annoncé avoir mis fin au contrat de son sélectionneur Mondher Kebaier. À sa place, c’est son adjoint Jalel Kadri qui a été nommé par l’instance. «Il a été décidé de mettre fin à la relation contractuelle avec M. Mondher Kebaier et de nommer M. Jalel Kadri comme son successeur. En passant, nous remercions M. Mondher Kebaier pour ses efforts pendant la période qu’il a passée à la tête de l’équipe nationale, en lui souhaitant beaucoup de succès dans la suite de sa carrière d’entraîneur. Nous souhaitons également plein succès à M. Jalel Kadri dans ses nouvelles fonctions», peut-on lire dans le communiqué de la FTF.

Bagarre
C’est RMC Sports qui, le 30 janvier dernier relate les faits. «Au terme d’un quart de finale de la CAN 2021 bouillant, l’Égypte a renversé le Maroc (2-1) et s’est qualifiée pour les demi-finales de la compétition. Au moment de regagner les vestiaires à la fin du match, plusieurs altercations ont eu lieu d’abord entre joueurs égyptiens et marocains puis entre les deux sélectionneurs Carlos Queiroz et Vahid Halilhodzic. La sécurité a dû intervenir. Comme révélé par RMC, les deux hommes ont eu un échange très accroché dans les couloirs du stade juste après la rencontre. Très en colère, Vahid Halilhodzic ne s’est d’ailleurs pas présenté en conférence de presse d’après-match. Il n’avait également pas apprécié l’absence de Carlos Queiroz en conférence de presse d’avant match», écrit le journal.

Absent
Parfois, dans un espace social où une personne qui pense avoir été mise en minorité, il y a plusieurs façons d’obtenir le maximum de reconnaissance symbolique. Dossard N°11 pendant cette Can, Christian Bassogog (meilleur joueur de la Can 2017) semble accompagner un contre-scénario invisible. Sans commentaire.

Claque
Toujours selon L’Équipe, la rencontre entre l’Égypte et le Maroc a donné lieu à de très vives tensions. «Visiblement incapable de contrôler ses nerfs, le gardien égyptien Mahmoud Ahmed a surtout commis l’énorme couac de gifler… le président de la Fédération marocaine de football!», apprend-on du journal. D’après Hervé Penot, l’auteur de l’article, le portier égyptien ne savait probablement pas, dans la confusion générale, qui était la personne à qui il a asséné une gifle, sauf que ce geste mais aussi les insultes proférées se sont muées en quasi-affaire d’État.

Ranking
On connaît déjà les rangs définitifs des équipes éliminées au terme des quarts de finales disputés samedi et dimanche. Sortis de la compétition depuis le mercredi 26 janvier par l’Égypte, en huitièmes de finale, la Côte d’Ivoire termine la compétition à la 10e place. Selon le ranking de la Caf, l’équipe de Côte d’Ivoire est la 2e meilleure équipe des sélections tombées en huitièmes de finales après celle du Nigeria (9e).

Forfait
Déjà impactés par les blessures des deux premiers gardiens, les Pharaons vont également devoir faire sans le patron de la défense centrale. Des informations relayées par Afrik Foot ce 1er février 2022 assurent en effet que Hegazy est victime d’une déchirure d’un tendon aux ischios-jambiers. Son forfait pour l’ensemble de la CAN serait donc d’ores et déjà acté.

Bonus
Pour saluer les performances des Étalons et les encourager pour le reste de la compétition, deux banques installées au Burkina ont mis la main à la poche. Selon la Fédération burkinabè de football, l’une a offert 100 millions de francs CFA à l’équipe nationale. Et ce n’est pas fini. Un autre établissement financier a également annoncé une enveloppe financière de 50 millions de francs CFA pour les poulains de Kamou Malou. Mieux, elle promet 100 autres millions en cas de victoire finale.

Coup franc
Écoutons Kamou Malou, le coach des Étalons du Burkina Faso. «Nous avons faim et pour que nous puissions atteindre nos objectifs. Il faut que les dirigeants africains fassent confiance à cette expertise africaine et surtout à cet accompagnement. Les autres se sont développés à tel point qu’ils viennent nous envahir. Donc, il faut nous permettre de nous développer». Et pour illustrer le bon travail des techniciens locaux, Kamou Malou a pris comme exemple Aliou Cissé dont il loue le bon parcours. «C’est une occasion de rendre hommage à Aliou Cissé. C’est un devancier dans ce cercle très fermé de techniciens africains qui sont arrivés à ce niveau. J’ai beaucoup de respect pour lui. Aliou Cissé et moi avons le même combat pour beaucoup de visibilité sur les coaches africains. Il n’y a pas longtemps, chaque pays allait chercher son “sorcier”. Je ne vais pas prononcer de couleur».

Coup de fil
Après leur brillante victoire face à la Guinée Equatoriale (3-1), le président Macky Sall a appelé les Lions de la Téranga. «Tout juste après le match, le président de la République a appelé personnellement Gana Gueye parce que Sadio Mané était avec les journalistes, pour les encourager et leur dire toute la solidarité du peuple sénégalais et la détermination qu’on a pour accompagner l’équipe jusqu’au bout de la compétition», a informé le ministre des sports qui a rencontré la presse sénégalaise à Yaoundé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *