Le divers au-delà des faits

Aboubakar Vincent, capitaine des Lions indomptables, tenant le chasse-mouches des patriarches

Pas de favori

Soudain, on a presque l’impression d’avoir été transporté à un endroit où il est interdit de faire un pronostic. À cet endroit-là, l’on retrouve Emmanuel Adebayor. Le Ballon d’Or africain 2008 n’a pas le goût du parieur. Et du coup, il se refuse de désigner le favori de la 33e édition de la CAN ; même s’il reconnait avoir « des amis au Ghana, au Nigéria, au Sénégal et autres ». Le 9 janvier 2022 sur Africa Top Sports, le Togolais a plutôt déclaré qu’il va «regarder la CAN comme un spectateur». Là, on n’ose pas demander d’explication; tout étant vrai.

Papauté
Cela paraît bizarre (mais chacun pourra répondre selon ses présupposés). À la CAN 2021, le Sénégal est l’équipe au sein de laquelle règnent 3 papes : Pape Abou Cissé, Pape Gueye et Pape Matar Sarr. Pourquoi sont-ils des «papes»? C’est la question que l’on peut se poser. En réponse: ceux qui ont donné le nom «Pape» à ces joueurs ont simplement répondu à une aspiration, celle de ne pas laisser tomber en déshérence un nom de famille chargé d’affectivité, de mémoire et d’histoire au Sénégal.

Palmarès
Des 24 équipes qui se disputent la CAN Total Energie 2021, 14 ont remporté le trophée au moins une fois. Avec sept victoires au compteur, c’est bien entendu l’Égypte qui arrive largement en tête du classement, suivie par le Cameroun avec ses cinq victoires finales et le Ghana qui en compte quatre. À remarquer que, bien que disposant parfois des joueurs de grande classe, le Sénégal n’a jamais gagné la moindre CAN.

Abdouraman
«Le Cameroun a ce qu’il faut pour aller jusqu’au bout». Voici qu’au pays de Roger Milla semble s’imposer une seule et unique narration des choses au bénéfice du football. Au cours d’une interview accordée à Radio France Internationale (RFI) et diffusée le 9 janvier 2021, Abdouraman Hamadou Babba a décidé de mettre en berne quelques principes clés qui ont toujours façonné sa vision relativement à la gouvernance du sport-roi au Cameroun. Pour la CAN, le président de l’Étoile Filante de Garoua, contestataire attitré devant Dieu et les hommes, a dit que les Lions indomptables sont les plus grands favoris de la compétition.

Galvaudage
Fouzi Lekjaa, le président de la Fédération marocaine de Football est au Cameroun. Celui qui s’est longtemps battu pour que cette CAN 2021 ne se tienne pas au Cameroun conduit la délégation marocaine à Yaoundé. Face au reporter de RFI le 8 janvier, cet homme a juste été aérien sur la question de savoir si les Lions de l’Atlas sont arrivés avec une grande quantité de matériels, de nourriture, d’eau, de matelas, et même avec des cuisiniers…» «Chaque nation a ses habitudes gastronomiques. Donc, il y a toujours deux ou trois cuisiniers qui accompagnent l’équipe nationale», a-t-il déclaré, sans autre détail.

Coup de gueule
«Ce sont les pays maghrébins qui mettent toujours le bordel. C’est eux qui mettent toujours le désordre, je suis désolé. Je vais leur dire ici en tant que leur frère, que ce soit le Maroc, l’Égypte ou autre, que ce n’est pas normal. S’ils ne sont pas Africains, qu’ils aillent jouer pour l’Europe, pour l’Asie ou bien pour d’autres, mais qu’ils ne viennent pas mettre le bordel dans le continent africain». Dixit Roger Milla sur TV5 Monde le 8 janvier 2021. En clair, pour le mythique 9, c’est une façon de gronder ceux qui voulaient que l’organisation de la 33ème CAN soit retirée au Cameroun.

Supporters
À Garoua où évoluera le Nigéria, les caméras de nombreuses chaines de télévision s’en donnent à cœur joie. Raison : L’Authentic Nigeria Football and Allied Sports Supporters Club (ANFASSC), l’une des nombreuses associations des supporters des Supers Eagles est arrivée dans la ville avec plus de 500 supporters. Son Président Abayomi Ogunjimi qui compte sur les centaines de ses compatriotes résidant partout au Cameroun, a dit que «c’est pour faire l’effet d’une bombe».

Bleus
Au Cameroun, les Comores et la Gambie disputent la première CAN de leur histoire. Et ce grâce à l’élargissement du plateau de la compétition de 16 à 24 équipes. Un bonheur et un honneur que les deux équipes entendent bien capitaliser. À la tête de l’équipe comorienne depuis 2014, Amir Abdou a la conviction que c’est possible de jouer une belle carte à cette occasion. Tom Saintfiet, le sélectionneur belge de l’équipe gambienne a déclaré avoir managé comme un club l’équipe nationale dont il a la charge en vue d’une victoire. Pas moins.

Pouvoir
Vincent Aboubakar, le capitaine des Lions indomptables, a reçu des mains de Roger Milla un chasse-mouches. Le gadget, remis à l’ambassadeur itinérant quelques jours auparavant par les sages d’Afanloum (commune du Cameroun située dans la région du Centre, département de la Méfou-et-Afamba) est à placer dans une grille d’interprétation fermée. «Juste un symbole de victoire», a rapporté Roger Milla.

Carton rouge
Martin Camus Mimb ne commentera pas la CAN 2021. Selon une source proche de la CRTV, la décision de ne pas retenir les services de Martin Camus Mimb est justifiée par son statut d’accusé. En effet, le journaliste, bien qu’en liberté, est poursuivi pour divers délits (publication obscène, fake news, acquisition et diffamation). D’autres sources indiquent que la télévision n’a pas voulu irriter les Camerounais durant cette période de la CAN, compte tenu du scandale sexuel impliquant le journaliste présenté comme l’un des meilleurs commentateurs de matchs d’Afrique francophone.

 

Sifflet féminin

La 33e CAN va pour la première fois faire intervenir une femme parmi les arbitres. C’est une Rwandaise de 33 ans. Elle a officié comme arbitre centrale pour la première fois lors d’un match à l’international, pour un Zambie – Tanzanie en qualifications pour le Championnat d’Afrique féminin 2014. Une performance dont la principale intéressée se montre très fière et qu’elle voit comme un moment charnière. « C’est grâce à la façon dont j’ai géré ce match que j’ai prouvé ma capacité à diriger des rencontres à n’importe quel niveau sur le continent, expliquait-elle le 9 janvier 2022 chez Ouest-France.

Contingent chérifien
L’arbitrage marocain est à l’honneur lors de la CAN 2021. Un contingent de huit arbitres marocains parmi les 63 officiels appelés à gérer les matches de la CAN: Cela fait presque 13% de l’ensemble du corps arbitral présent au Cameroun. C’est une première dans les annales de la CAN. La CAF a désigné une équipe arbitrale exclusivement marocaine pour le match Guinée Équatoriale-Côte d’Ivoire au programme du mercredi prochain à 20h00. Redouane Jayed sera au centre. Ses deux assistants seront Lahcen Azgaou et Mostapha Akerkad. Samir Guezzaz sera le 4e officiel tandis que la VAR (Video Assistant Referees) a été confiée à Bouchra Karboubi et Zakaria Brensi.

Invincible?
Depuis novembre 2018, les Fennecs d’Algérie cumulent un total de 24 victoires pour 9 matchs nuls. Une série de 33 matchs qui commence à se rapprocher très fortement de celle de l’Italie (36). Les hommes de Djamel Belmadi battaient déjà le record d’invincibilité d’une sélection africaine en septembre dernier. Après son match nul face au Burkina Faso (1-1), l’Algérie est passée devant la Côte d’Ivoire avec un total de 29 matchs d’affilée sans défaite toutes compétitions confondues. À la 33ème CAN, ils devront se défaire de la Sierra Leone le 11 janvier 2022 pour garder ce titre.

Compilation : Ongoung Zong Bella

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *