Projets de développement : le round-up de la Bdeac en zone Cemac

Le mois de septembre 2021 se révèle finalement très chargé pour la Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC).

Mahamat Idriss Deby Itno (àd) et Fortunato-Ofa Mbo Nchama

Le 15 septembre dernier, le président de la BDEAC a été reçu par le président du Conseil militaire de transition au Tchad. Les échanges entre Mahamat Idriss Deby Itno et Fortunato-Ofa Mbo Nchama ont porté sur «des sujets spécifiques liés aux projets de développement dans les secteurs des infrastructures, de l’agriculture, de l’eau et assainissement; ainsi que sur les questions liées au financement des secteurs sociaux de base comme la santé et l’éducation». L’audience s’est achevée sur une promesse forte du président de la BDEAC. Le dirigeant communautaire a clairement indiqué que «dans un futur proche, la feuille de route de la BDEAC pour le Tchad portera sur le financement d’un certain nombre de projets de développement qui vont améliorer significativement les conditions de vie des populations».

Deux jours plus tôt, soit le 13 septembre dernier, la Banque de développement avait également fait preuve de largesse à l’égard de la République Centrafricaine. L’institution bancaire a octroyé un prêt d’un montant de 15 milliards FCFA. Cette somme est destinée, selon les termes de l’accord y relatif, à permettre au gouvernement centrafricain, de «contenir la pandémie, garantir les conditions de vie de sa population et renforcer son système sanitaire», rapporte un communiqué de l’institution communautaire.

La Guinée Équatoriale fait aussi partie des pays de la Cemac à avoir bénéficié de la sollicitude de la BDEAC. Elle a signé, le 2 septembre dernier à Malabo, un accord de financement d’un montant de 1,5 milliard FCFA. Pour la construction d’un complexe scolaire dans le pays. L’accord a été paraphé par le président de la Banque de développement. La partie équato-guinéenne était notamment représentée par la Banque nationale de Guinée Équatoriale.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *