CEEAC-Union européenne : le fil du dialogue politique renoué

Cela faisait déjà plus de quatre ans que le dialogue politique entre la Commission de la CEEAC et l’Union européenne avait été rompu. Depuis 2017, en effet, les échanges entre les deux institutions n’avaient plus porté sur les aspects politiques de leur coopération. Jusqu’à ce 13 juillet 2021, date à laquelle les deux parties ont à nouveau décidé de se parler.

 

C’est à l’initiative du président de la Commission de la CEEAC. Le haut responsible a personnellement conduit une délégation composée du secrétaire administratif, des directeurs sectoriels et de tous les commissaires de l’institution sous-régionale présents dans la capitale gabonaise. Avec ses collaborateurs, Gilberto Da Piedade Verissimo s’est rendu auprès de la directrice générale de l’Union européenne, Rita Laranjinha. Plusieurs responsables de l’Union européenne se trouvaient aux côtés de cette dernière, à l’instar de l’ambassadrice de la délégation de l’UE, Rosario Bento Pais.

Selon le communiqué rendu public ce 13 juillet 2021 par la Commission de la CEEAC, plusieurs sujets étaient au menu des échanges entre les deux parties. Les deux diplomates de la CEEAC et l’UE se sont, entre autres préoccupations, penchés sur les questions « de stabilité politique dans la région d’Afrique centrale, des questions de gouvernance et d’observation électorales dans les États membres de la CEEAC, de renforcement des capacités dans les États en situation de post-conflits, de mercenariat, de terrorisme et d’extrémisme violent dans certains pays de l’espace communautaire ».

En s’appuyant en outre sur la présentation succincte faite par chaque commissaire des dossiers les plus saillants de son département, le président de la Commission de la CEEAC a également saisi l’opportunité de la rencontre pour faire un plaidoyer en faveur de la sous-région. Gilberto Da Piedade Verissimo a par exemple expressément souhaité « que la coopération entre l’UE et la CEEAC retrouve ses lettres de noblesse ». Un souhait qui a trouvé un écho favorable auprès de la directrice générale de l’Union européenne. Puisque Rita Laranjinha s’est félicitée de l’engagement de la Commission de la CEEAC et a par ailleurs aussi manifesté son intention d’accompagner l’institution communautaire dans la mise en œuvre de ses projets d’intégration sous-régionale.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!