Vers un centre de surveillance des risques de catastrophes climatiques

Les changements climatiques influencent de plus en plus les habitudes de consommation et de vie des populations de l’Afrique centrale.

Audience au Minerex.

Pour s’en prémunir, ou au moins en surveiller les risques, les pays membres de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC) ont une convergence de vues. C’est le sens du projet d’information satellitaire pour la réduction des risques de catastrophes en Afrique centrale (Sawidra-AC). Une mission d’information de la CEEAC a été reçue en audience à Yaoundé en juin dernier, capitale camerounaise. Ladite délégation de la CEEAC était conduite par Thérèse Chantal Mfoula, chef de la mission conjointe CEEAC/Bad (Banque africaine de développement).

Composante
Lors de la 16ème conférence des chefs d’Etats et de gouvernement de la CEEAC, tenu à N’Djaména au Tchad en 2015, le projet Sawidra-AC avait été officialisé à l’effet de créer un centre d’application et de prévision climatologique. Le centre d’applications et de prévisions climatologiques aura pour siège Douala au Cameroun. Présentement, le projet se situe à sa phase technique. Les partenaires traditionnels de la CEEAC lui apportent leur concours financier. Notamment la Banque africaine de développement (Bad) qui assure la mise en œuvre, grâce à un programme des ACP/UE (Afrique Caraïbes Pacifique/Union européenne).

Pour la CEEAC, l’idée est de renforcer les capacités opérationnelles des Etats grâce à cette structure qui leur donnera des prévisions qui seront nécessaires pour leurs systèmes nationaux en charge de la météorologie et des questions hydrologiques. Thérèse Mfoula, secrétaire général adjoint de la CEEAC chargé de l’intégration physique et économique précise «Ce sont des prévisions numériques du temps qui permettent aux Etats d’être résilients face aux catastrophes naturelles telles que la sécheresse, les inondations faces auxquelles les pays sont vulnérables».

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *