Soutien à l’économie : la BEAC injecte 250 milliards FCFA

La Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) vient de donner le ton de l’année 2021 en s’engageant, une fois de plus, à venir en soutien à l’économie de la sous-région.

Comme pour les précédentes fois, l’intervention de l’institution bancaire va surtout consister en l’injection sur le marché des titres publics de la Cemac, d’un supplément de liquidités d’un montant global de 250 milliards FCFA. L’information est contenue, pour exploitation, dans un avis d’appel d’offres lancé le 19 janvier dernier par le gouverneur de la Banque centrale. Dans l’annonce qu’il signe et dont nous avons obtenu copie, Abbas Mahamat Tolli donne un ensemble d’indications concernant notamment les dates de valeur et d’échéance, le type de soumission, le taux minimum (TIAO, taux d’intérêt des appels d’offres, ndlr), la date et l’heure limite de soumission…

Pour l’essentiel, on retient alors des conditions de soumission que «l’appel d’offres, qui est à taux variables (offres fermes), court du 21 au 28 janvier 2021, avec une date et une heure limite de soumission fixées au mercredi 20 janvier 2021 à 10h00», renseigne l’avis. Cela dit, il est également utile de savoir, s’agissant de cette opération principale d’injection de liquidités et surtout du montant de 250 milliards FCFA sollicité, que la Beac envisage de le rémunérer à un TIAO de 3,25%, le nombre d’offres maximum par soumissionnaire étant, par ailleurs, fixé à cinq.

Le 4 juin 2020 et le 10 septembre de la même année, la Banque des États de l’Afrique centrale avait déjà procédé pour les mêmes raisons et pour le même montant à chaque fois, à l’injection de liquidités sur son marché monétaire. Selon les indications données à ces occasions par les autorités de la Banque centrale, il était question d’atténuer les effets néfastes de la pandémie de Covid-19 et de venir au secours des agents économiques à la recherche de financements.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *