André-Magnus Ekoumou

C’est désormais lui le nouvel ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire du Cameroun en France. Le natif de Mbankomo (Mefou- et- Akono) a été désigné par décret N°2020/352 du 30 juin 2020, pour succéder à Alfred Nguini, rappelé à Yaoundé. Âgé de 63 ans, le nouveau patron de la diplomatie camerounaise arrive en France dans un contexte particulier. Il devra affronter le bouillonnement des activistes camerounais membres de la Brigade anti-sardinard (BAS). Selon msn.com, l’ancien collaborateur de Ferdinand Ngoh Ngoh devra également tordre le coup à un prétendu «cabinet ayant des relais au sein de l’ambassade, spécialisé dans le trafic des passeports camerounais», mentionne le site d’informations. A peine nommé, l’heureux élu a déjà le regard tourné vers la mission ardue qui est dorénavant sienne. J’estime qu’Il faut juger le maçon au pied du mur. Allons d’abord prendre service à Paris. Parce que Paris, c’est un poste très délicat. «Il y a beaucoup de travail à Paris, et je pense que c’est à l’aune de ça, qu’on va me juger» a-t-il déclaré au journal de 20h ce mardi sur l’antenne de la CRTV Radio.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *