Fonds Fiduciaire et de Dotation (FFD) de l’OEACP : Le Cameroun en maître d’œuvre

Le pays participe activement à la mise en œuvre de l’Accord de Georgetown révisé.

Depuis qu’il a signé et ratifié l’Accord de Georgetown révisé le 12 juillet 2021 à Yaoundé, le Cameroun n’avait pas encore formalisé son engagement. C’est désormais chose faite. Le 28 septembre 2021 à Bruxelles (Belgique), S.E. Daniel Evina Abe’e a déposé l’instrument de ratification de l’Accord de Georgetown. À sa sortie du secrétariat de l’Organisation des États de l’Afrique, des Caraïbes, et du Pacifique (OEACP), l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République du Cameroun auprès du Royaume de Belgique et de l’Union européenne a indiqué que «le dépôt de l’instrument de ratification du Cameroun est une affirmation de son engagement envers les objectifs de l’Organisation et à œuvrer aux côtés de celle-ci dans son rôle sur la scène internationale et devenir un acteur du multilatéralisme». «Il a fallu réviser cet accord qui transforme le Groupe ACP en une organisation internationale, et qui confère à l’OEACP la plénitude et la capacité d’une organisation internationale. Nous ne sommes plus focalisés uniquement sur le partenaire européen, nous pouvons agir et diversifier nos partenaires», a-t-il poursuivi.

Contribution
Pour S.E. Daniel Evina Abe’e qui, au nom de son pays, a joué les premiers rôles pour la création du Fonds Fiduciaire et de Dotation (FFD) de l’OEACP, «c’est une voie. Il est l’une des voies choisie pour financer notre développement. Si nous devons devenir autonome, il faudrait aussi que nous soyons financièrement autonome, mais, c’est une autonomie financière interne que nous cherchons; je crois que d’ici une année, l’opérationnalisation du FFD devra être effective».

À travers l’Accord de Georgetown révisé, l’OEACP composé de 79 États membres aspire à devenir une organisation plus apte à répondre aux besoins de ses populations. Sur la scène internationale, elle vise à se positionner comme une force lors des discussions portant sur des problématiques de lutte contre la pauvreté, le changement climatique, l’environnement, le développement de ses États membres. C’est dans cet esprit que le Centre d’information pour la coopération Sud-Sud et Triangulaire pour l’Afrique, les Caraïbes et le Pacifique a vu le jour le 5 octobre 2018 à Malabo en (Guinée Équatoriale) pour renforcer cette coopération.

C’est depuis le 5 avril 2020 que l’ancien Groupe ACP est devenu l’Organisation des États d’Afrique des Caraïbes, et du Pacifique, grâce à cette révision de l’Accord de Georgetown. C’est à la 110e session du Conseil des ministres de l’OEACP qui a eu lieu le 9 décembre 2019 à Nairobi au Kenya, que le Conseil d’administration (C.A) du FFD a été adopté.

Ongoung Zong Bella

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *