Nouvelles coupures BEAC : polémique sonnante et trébuchante

La Banque des Etats de l’Afrique centrale (Beac) serait sur le point de mettre en circulation en zone Cemac une nouvelle gamme de billets de banque.

Pour donner du crédit à cette nouvelle devenue virale, on a observé depuis le 15 mars dernier la mise à contribution sur les différentes plateformes digitales, de photos mettant en exergue des coupures de 10 000, 5000, 2000, 1000 ou encore de 500 francs de la Coopération financière en Afrique centrale (FCFA). Et au premier abord, il est en effet question de billets de FCFA présentant une nouvelle physionomie et intégrant, outre les armoiries reconnaissables de la Beac, les différentes langues officielles de la Cemac à savoir le français, l’anglais, l’espagnol et l’arabe.

Pour l’heure, toutefois, rien ne permet de confirmer qu’un tel processus est en cours dans la sous-région Afrique centrale et que la Banque centrale a décidé de faire marcher la planche à billets. Jusqu’au moment de mettre sous presse et malgré toutes les sollicitations, les autorités monétaires n’avaient pas encore apporté de réponses à cette question. À des confrères cependant, des sources internes à l’institution bancaire sous-régionale ont simplement indiqué que «pour l’instant, l’information relative à la nouvelle gamme de billets n’est pas encore à mettre à la disposition du public». Ce que l’on peut néanmoins supposer à ce stade, en attendant que la Beac affiche plus clairement ses intentions, c’est que la gamme de nouveaux billets sera assortie de celle de nouvelles pièces de monnaie. D’après certaines indiscrétions sur cet aspect du processus également à confirmer, les citoyens de la Communauté pourraient même bientôt avoir entre leurs mains, des pièces de FCFA dont la valeur unitaire est de 250.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *