Gouvernance budgétaire et crise sanitaire : au menu du 3ème Dialogue citoyen

L’objectif pour le Consortium ADIN, Afroleadership, Cradec, DMJ, TI-C, et TJNA est de faire dès ce 9 décembre 2021, l’état de la préservation de la fortune publique pour la garantie des droits humains en temps de Covid-19 au Cameroun.

La troisième édition du Dialogue citoyen démarre ce 9 décembre 2021 à Yaoundé. Elle prend pour prétexte la célébration des Journées internationales de lutte contre la corruption et des droits de l’Homme. L’événement est organisé par le Consortium ADIN, Afroleadership, CRADEC, DMJ, TI-C, ainsi que par le partenariat CRADEC/TJNA. Il est placée sous le thème : «Gouvernance budgétaire et crise sanitaire : état de préservation de la fortune publique pour la garantie des droits humains en temps Covid-19 au Cameroun».

Dans son essence, le 3ème Dialogue citoyen se veut une suite du plaidoyer engagé «pour la lutte contre la corruption, la lutte contre la fraude fiscale, l’analyse de la gestion de la fortune publique et l’évaluation de leurs impacts sur les droits de l’homme», indique la note conceptuelle. Ses promoteurs visent par ce moyen à «mettre les citoyens camerounais, en ordre de bataille contre la corruption et pour les droits humains (santé, éducation, eau potable, etc.), en défendant l’intérêt général».

Il s’agit dès lors et de manière spécifique, d’«agir dans le sens de manifester notre engagement vis-à-vis de l’intérêt général en analysant la gouvernance budgétaire dans un contexte conjoncturelle national fortement influencé par la Covid-19; et d’analyser les mesures de prévention aux atteintes à la fortune publique, leur pertinence et leur efficacité dans la lutte contre la corruption, la fraude et l’évasion fiscales internationales».

Les organisateurs indiquent par ailleurs être appelés pendant deux jours, à «analyser la prise en compte de l’égalité des sexes dans la gouvernance fiscale au Cameroun; et à discuter des stratégies et outils innovants pour la défense des droits communs en s’appuyant sur des cas pratiques dans des contextes similaires au Cameroun».

Articulations
Du 9 au 10 décembre 2021, quatre temps forts vont structurer la 3ème édition du Dialogue citoyen. Ainsi, en plus de la phase protocolaire ponctuée par des allocutions, les participants auront droit à des échanges et débats dans le cadre des panels. Pas moins de 5 panels sont effet prévus. Ils portent pour l’essentiel sur «la crise sanitaire et gouvernance budgétaire; sur la mobilisation des ressources : enjeux et défis pour lutter contre la crise sanitaire; sur la commande publique en temps Covid-19; mais aussi sur l’équité fiscale et droits de la femme au Cameroun; et sur les perspectives et responsabilités dans la relance postCovid-19 sous le prisme de la bonne gouvernance budgétaire», renseigne le programme.

Il est en outre prévu au cours des travaux la «présentation du Pré-rapport sur l’évaluation de la participation communautaire dans la gestion des affaires publiques dans les Communes au Cameroun (ADIN)». Le programme indique enfin que le 3ème Dialogue citoyen va s’achever ce 10 décembre avec la présentation des conclusions générales et spécifiques.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *