166 millions

Dans une note récemment parue et éditée par le Fonds urgence identité Afrique, créé à Bruxelles en février 2020 et abrité par la Fondation roi Baudouin, l’Unicef (Fonds des Nations unies pour l’enfance) estime que c’est le nombre d’enfants, de 0 à 5 ans, qui n’ont pas été déclarés et enregistrés à l’état civil dans le monde. À en croire le même document, même si la déclaration des naissances au niveau mondial a progressé de 20% sur 10 ans, passant de 63% à 75%. Ce chiffre cache d’importantes disparités à la fois à l’intérieur d’un même pays, mais aussi entre pays différents. Et la note de poursuivre que «malgré la décennie de repositionnement de l’enregistrement des faits d’état civil et des statistiques des faits d’état civil en Afrique, décrétée par l’Agenda 2063 de l’Union africaine (2017-2026), seule une naissance sur deux est enregistrée en Afrique de l’Ouest et du Centre, quand le pourcentage est de 4 naissances pour 10 en Afrique de l’Est et australe».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *