Zlecaf : Le fonds des exportations siège au Rwanda

Le fonds continental de développement des exportations de Afreximbank devant atteindre une capacité de 1 milliard dollars aura pour siège le pays de Paul Kagame.

Le Rwanda et la banque africaine d’import-export (Afreximbank) viennent de parafer l’installation du Fonds pour le développement des exportations en Afrique (FEDA) au Rwanda. La signature de trois accords entre le Rwanda et Afreximbank a eu lieu dimanche 22 novembre en Égypte. Il s’agissait d’un accord d’établissement, un accord de siège et un mémorandum d’accord. Les signataires étaient, pour le Rwanda, Alfred Kalisa, ambassadeur du Rwanda en Égypte, et le professeur Benedict Oramah, président d’Afreximbank. Dans le cadre des accords signés, le Rwanda s’est engagé à offrir certains avantages à la FEDA. L’accord d’établissement est un traité multilatéral que chaque État membre signera, tandis que l’accord de siège est un accord bilatéral qui permet à la FEDA d’avoir ses bureaux au Rwanda.

Le MoU, en revanche, est un accord qui énonce des engagements spécifiques du gouvernement du Rwanda envers FEDA, y compris la fourniture de loyers et de terrains gratuits. L’ambassadeur Kalisa a indiqué que le pays s’efforcera de garantir que la FEDA réussisse à conduire et à remplir son mandat, qui consiste essentiellement à fournir des capitaux d’amorçage aux entreprises des secteurs de l’agroalimentaire, de la fabrication, de la consommation et de la vente au détail, et des services financiers. Les autres secteurs susceptibles de bénéficier du programme concernent les entreprises de technologie, de voyage et de tourisme, de transport et de logistique, ainsi que les parcs industriels opérant à travers l’Afrique.

Dans sa quête de promotion du commerce intraafricain et de facilitation des flux d’investissement direct étranger dans les secteurs du commerce et des exportations en Afrique, Afreximbank lance ce fonds d’actions en direction des entreprises africaines. «Le Rwanda est heureux d’accueillir la FEDA alors que nous travaillons ensemble pour réaliser les rêves de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) sur le continent», a déclaré l’ambassadeur Kalisa.

«La signature des accords d’établissement de la FEDA est une étape importante vers la réalisation des objectifs stratégiques d’Afreximbank en matière de promotion du commerce intraafricain et du développement des exportations», a déclaré Oramah. Le président a souligné qu’il était essentiel pour le continent d’accélérer et d’attirer des financements importants pour le développement des infrastructures commerciales entre les pays africains.

Focus sur les PME

Le Fonds investira dans tous les segments du marché, mais se concentrera principalement sur les petites et moyennes entreprises, selon les responsables de la banque à Le Caire en Égypte. Il investira également dans des entreprises matures et des entreprises en démarrage où il existe un vide sur le marché et où les investissements ont un niveau élevé de valeur ajoutée et un impact sur le développement en Afrique. Selon Afreximbank, l’objectif à long terme est de fournir des fonds propres et un soutien connexe aux opérateurs des secteurs marchands et de soutien en Afrique, en mettant l’accent sur les activités qui soutiennent le commerce intraafricain et les exportations à valeur ajoutée. Le Fonds, initialement ciblé à 500 millions dollars, devrait atteindre plus d’un milliard dollars au cours des prochaines années. Afreximbank a déjà injecté 350 millions dollars dans le fonds.

Bobo Ousmanou

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!