Satisfaction et nouveaux engagements de l’ONU en RCA

L’évolution de la situation en République centrafricaine est du goût du secrétaire général de l’ONU. À travers son représentant spécial en RCA, Antonio Guterres a relevé et salué des «progrès notables» enregistrés dans ce pays de l’Afrique centrale.

Antonio Guterres et son représentant spécial en RCA

Le haut responsable international a, de ce fait, réitéré par les bons soins du chef de la Minusca, «l’engagement de la Mission onusienne à œuvrer, en appui aux autorités centrafricaines, pour le retour définitif de la paix». Mankeur Ndiaye l’a alors fait savoir au cours de la conférence de presse hebdomadaire qu’il a donnée le 21 octobre dernier à Bangui. Une conférence au cours de laquelle, le représentant spécial du secrétaire général de l’ONU a rappelé que «la Minusca ne ménagera aucun effort pour la mise en œuvre de son mandat, conformément à la résolution du Conseil de sécurité des Nations unies».

Mais avant de s’ouvrir à la presse le 21 octobre dernier, Mankeur Ndiaye avait déjà partagé ses bonnes impressions avec le Conseil de sécurité de l’ONU. C’était précisément le 19 octobre dernier lors de la présentation du 3e et dernier rapport de l’année du secrétaire général de l’institution internationale sur la Centrafrique. Dans ce rapport, le chef de la Minusca se félicitait, entre autres motifs de satisfaction, des avancées observées aux plans sécuritaire, politique, et du processus électoral.

Sur ce dernier point, le représentant spécial d’Antonio Guterres en RCA a notamment relevé que «le pays dispose en ce moment d’un fichier électoral de 1 859 890 électeurs centrafricains des seize préfectures du pays et de treize pays de la diaspora. Le taux d’inscription des femmes atteint 46,5% de l’électorat. Il s’agit d’un signal fort d’inclusivité», a alors tenu à mettre en avant Mankeur Ndiaye.

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!