S.E. Stéphane Doppagne

C’est l’ambassadeur de Belgique au Cameroun. Il vient de signer un protocole d’accord avec l’Institut français au Cameroun, pour un accompagnement plus personnalisé des étudiants désireux de continuer leur parcours académique en Belgique.

Le diplomate a annoncé une série de mesures strictes de régularisation pour lutter contre la fraude, notamment l’usage des faux documents utilisés à l’appui des dossiers, les détournements de procédures pour ceux qui se font passer pour des étudiants et qui en fin de compte se retrouvent avec un statut de travailleurs. «L’objectif de notre campagne n’est nullement de couper les liens.

Nous encourageons les migrations pour des raisons valables comme pour ceux qui partent réellement suivre des études. Mais lorsqu’il y a des abus et des fraudes, il faut à partir de maintenant décourager ceux qui ont des mauvaises intentions», a expliqué le chef de la mission diplomatique.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!