Progression de 9,6% du niveau des réserves de change en zone Cemac

On en sait désormais un peu plus sur le niveau réel des réserves de change de la Cemac au cours du dernier trimestre de l’année écoulée.

C’est à la faveur de la publication le 1er février dernier par la Beac, du Bulletin économique et statistique de décembre 2020. A travers ce document, l’institution bancaire sous-régionale apporte un certain nombre de réponses aux questions que l’on se pose sur le taux y relatif et fait notamment savoir que «les réserves de change de la Beac se sont établies à 4 451 milliards FCFA (6,79 milliards d’euros) au 31 octobre 2020, contre 4 062 milliards FCFA (6,19 milliards euros) au 31 octobre 2019, soit une progression de 9,59%», peut-on lire dans le document.

Sur la foi des données mises en évidence dans le Bulletin économique et statistique de décembre 2020, on sait que deux options essentiellement ont permis au cours de la période indiquée de parvenir à ce résultat. Puisque du côté de la Beac, on estime que «cette hausse s’explique principalement par la variation positive des avoirs extérieurs à vue et de la valorisation du stock d’or». Pour ce qui est dans un premier temps des avoirs extérieurs à vue constitués, à titre indicatif, de billets étrangers, de correspondants hors zone d’émission et des avoirs au Trésor français, ils représentent clairement le gros des réserves. «Ils ressortent à 3 917 milliards FCFA à fin octobre 2020, contre 3 510 milliards FCFA un an plus tôt, soit une augmentation de 11,58 %», relève pour s’en satisfaire la Banque centrale.

La même satisfaction s’observe, dans un second temps, du côté du stock d’or. Le Bulletin de la Beac renseigne à ce sujet qu’il «affiche une valeur de marché de 214 milliards FCFA au 31 octobre 2020, correspondant à une progression de 19,20% par rapport à l’année précédente». Toute chose, en somme, de nature à inciter la Banque centrale à persévérer dans la voie de l’application stricte de la nouvelle réglementation de change.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!