Parcours Vita à Douala : c’est gratis !

Décliné en fan zone, le «Village du CHAN», espace dédié à la promotion de l’image du Cameroun, est ouvert à tous.

Le CHAN vu du Parcours Vita à Douala

A la fan zone de Douala principalement à l’esplanade du Parcours vita, les supporters venus nombreux vivent en direct la cérémonie à travers un écran géant. Des tentes fabriquées de manière artisanale qui abrite des entreprises et qui font office d’espaces marchands, un podium avec un orchestre déjà prêt à faire le chaud, les artistes-musiciens qui révisent la voix, la sono n’est pas en reste. Le décor ainsi planté fait place à la fête. C’est le moment de déguster un mets ou prendre une boisson entre amis, collègues ou encore en famille, le tout devant un écran géant qui diffuse en direct la cérémonie d’ouverture du match qui oppose le Cameroun au Zimbabwe. Dans cette fan zone une multitude d’activités au programme: «il y a pas qu’un concert mais aussi toute une série d’animations installées à côté de l’écran géant, une scène avec un orchestre, des prestations diverses non seulement en chansons mais aussi de la scénographie des danseurs, également différentes prestations artistiques et de théâtre», atteste Irène Ngangue Nseke, commissaire générale des fans zones Douala et Buea.

La fan zone sera opérationnelle sur toute la période de la compétition allant du 16 janvier au 7 février 2021. C’est ainsi que: «J’aime regarder le match hors de ma maison. C’est pourquoi je préfère être accompagné de mes amis parce qu’ensemble nous partageons la même passion. En plus, cette fan zone est agréable et très conviviale car cela me permet de faire de nouvelle rencontre et de me changer les idées», affirme Martial, un supporter.
À travers cet évènement, le Cameroun, pays organisateur offre un environnement attractif. Le «village du CHAN» est un site ouvert tous les jours de match jusqu’à la fin de la compétition de 10 heures à 22 heures. Le lieu est ouvert à tous et l’entrée est gratuite. C’est pourquoi: «L’objectif des fans zones est d’accueillir les populations qui ne pourront pas entrer dans des stades parce que celles-ci sont payantes. Elle permet également à toute personne d’avoir la possibilité de participer à cet évènement en temps réel», précise Irène Ngangue Nseke.

Diane Kenfack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!