Meilleures universités du monde : les pays de la Cemac absents du top 1000

Les universités implantées dans la sous-région d’Afrique centrale sont totalement absentes du classement mondial des meilleurs établissements supérieurs à travers le monde.

Dans le classement 2020 du Times Higher Education qui répertorie les 1000 meilleures universités par exemple, aucun établissement d’enseignement supérieur n’est sur le podium. «Aucune université de la Cemac ne figure dans le top 1000 des meilleurs classements internationaux des universités mondiales». Fait savoir le Gabonais Daniel Ona Ondo. Le président de la Commission de la Cemac (Cameroun, Centrafrique, Congo, Gabon, Guinée équatoriale et Tchad) s’exprimait au cours d’une session extraordinaire de la Conférence des recteurs et des responsables d’institutions de recherche d’Afrique centrale (Cruror/AC), tenue ce mois d’avril.

Selon le président de la Commission, cette situation est la conséquence du fait que les universités et les centres de recherche de la sous-région sont confrontés à des problèmes structurels et de moyens. Ce qui a des conséquences sur l’image et la pertinence des systèmes d’enseignement supérieur dans un contexte de compétition mondiale du marché du savoir. «On naura pas dexcuse vis-à-vis des générations futures, si on ne se bat pas pour améliorer les standards de nos universités et de faire que notre recherche scientifique impacte véritablement le développement de nos pays», a averti M. Ona Ondo. Selon lui, même si l’on peut discuter de la pertinence des critères utilisés par rapport aux réalités locales, le fait est que les universités de la sous-région tiennent difficilement la comparaison.

Pour changer la donne, la Cruror a proposé de mettre à jour quatre dossiers relatifs au système de crédits propre au système sous-régional de LMD (Licence, master doctorat), le label Cemac d’accréditations et de certification des établissements et des formations, et la cellule assurance-qualité au sein de l’espace Cemac. Le but est de créer un espace concurrentiel, d’améliorer la qualité de l’enseignement universitaire et de promouvoir la recherche dans les différentes universités d’Afrique centrale. Par ailleurs, la séance a été bouclée par la nomination de Filiberto Ntutumu Nguema Nchama, recteur de l’Université nationale de Guinée équatoriale comme nouveau président de la Cruror/AC.

Landry Kamdem

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!