IUT de Ngaoundéré : AU service des bâtisseurs de l’Afrique

Les produits issus de la prestigieuse institution des technologies créée en 1993, viennent de l’Afrique centrale, de l’Afrique de l’Ouest et d’ailleurs.

L’émergence de continent africain passe inéluctablement par l’apprentissage des savoir-faire capables de répondre aux problèmes prégnants de la société.  Face au déficit d’emploi dont souffrent les jeunes, l’Institut universitaire de technologie (IUT) de Ngaoundéré vient répondre à leurs nombreuses attentes et inquiétudes. Pour ce faire, il offre une variété de formations aux étudiants venant du continent et d’ailleurs. «L’Université de Ngaoundéré offre différentes formations, regroupées autour de cinq mentions, il y a la mention Génie biologique, la mention Génie Industrielle et maintenance, la mention Génie informatique, la mention Génie civil et Construction Durable et la mention de Maintenance des équipements biomédicaux. Et à l’intérieur de chacune des mentions on a des spécialités, pour ce qui est de la mention Génie biologique par exemple, on a la spécialité industrie alimentaire et biotechnologique, analyse biologique et biochimique qui forme des techniciens des laboratoires, Génie de l’Environnement.  Pour cette mention, on a trois spécialités. Au total, on a douze spécialités répandues dans les différentes mentions», explique Mohammadou Bouba Adji, directeur de l’IUT. Et de poursuivre : «l’Iut de Ngaoundéré a déjà formé plus de 8000 techniciens supérieurs qui sont employés dans différentes entreprises  au Cameroun, dans la sous-région, au-delà de la sous-région, en Europe, au Canada et aux États-Unis également. Il forme les Camerounais, les ressortissants de l’Afrique centrale, des ressortissants de l’Afrique de l’Ouest, Togolais et Nigérians, et également quelques fois, les Asiatiques, et les Turcs»

Au regard de tout ce qui est plus haut, le constat est clair, l’Institut universitaire de technologie ambitionne de faire connaitre les résultats des recherches de ses enseignants professionnels et étudiants. Puisque selon son directeur, il s’agit d’«un pôle d’excellence dans l’agroalimentaire et dans les métiers du Génie Industriel. Il s’y développe les travaux de recherche appliqués, conduits par les enseignants chercheurs professionnels, et menés sur le terrain par les étudiants. Ces activités génèrent des produits qui sont innovants et nous nous sommes proposés de venir présenter ici à Yaoundé les produits de la recherche innovante», a-t-il fait savoir.

Olivier Mbessité

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!