Les exportations en baisse de 15% en Afrique centrale

Malgré le dé-confinement progressif amorcé par la plupart des pays de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (Cemac), la situation économique reste préoccupante, voire critique.

 

Plusieurs institutions et autres agences de notation ont déjà alerté sur les perspectives macroéconomiques peu réjouissantes de la sous-région. Cette fois, c’est au tour de la Banque des États de l’Afrique centrale (Beac) d’en remettre une couche. Dans la note de conjoncture publiée le 7 juillet dernier par la banque centrale sous-régionale, il est notamment précisé que «l’indice global des cours des produits de base exportés par la Cemac a baissé de 14,9% au cours du premier trimestre 2020».

À l’évidence pour la Beac, «les effets économiques de la suspension de presque toutes les activités au niveau mondial, suite à la crise sanitaire liée à la Covid-19 ont immédiatement affecté les marchés mondiaux des produits de base et continueront probablement de les affecter au cours des mois à venir». Il en a alors résulté une chute généralisée des cours des produits énergétiques et non énergétiques. S’agissant par exemple du prix du baril de pétrole brut, il est passé de 60,3 dollars au quatrième trimestre de l’année dernière pour se situer au premier trimestre de l’année en cours à 49,1 dollars, tirant l’indice vers le bas.

Sans se féliciter de la situation du cours des produits agricoles exportés par les pays de la Cemac, la Beac relève quand-même que le recul est léger «après une hausse notable enregistrée au quatrième trimestre 2019 (+6,3%)». La banque sous-régionale se fait d’ailleurs fort de mettre ce faible recul sur le compte de la baisse de la demande de certains produits parmi lesquels la viande bovine, le coton ou encore le café.

TAA

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!