Championnats camerounais : Clair-obscur à la Fécafoot

Les dirigeants intérimaires ont présenté ce 16 janvier 2021 à Tsinga le chronogramme de la reprise de la Ligue 1 et 2, pendant que le Comité exécutif provisoire réuni le même jour à Yaoundé, leur conteste la qualité et la compétence pour le faire.

Alors que le président de la République vient de siffler ce 10 févier 2021 la fin des hostilités entre «les instances dirigeantes du football» appelées par la plus haute autorité de l’Etat «à se ressaisir», la cacophonie dans la gestion du sport roi au Cameroun a joué les prolongations le 16 février dernier. En effet, au siège de la Fédération camerounaise de football (Fécafoot) à Tsinga comme au quartier Fouda à Yaoundé, deux réunions se sont tenues presque simultanément avec comme enjeu principal, le démarrage des Championnats de football au Cameroun.

De la réunion de concertation tenue au siège de l’instance faîtière du football au Cameroun mardi dernier, on retient surtout que «les matchs d’ouverture des championnats Elite Two et One vont se jouer, respectivement, les 27 et 28 février prochains, et que le 30 juin 2021 marque la fin projetée desdits championnats», a fait savoir le secrétaire général de l’institution, Benjamin Didier Banlock. Du côté du quartier Fouda, par contre, le sénateur Albert Mbida, président du Comité exécutif provisoire de la Fécafoot a tenu, pour sa part, à mettre en garde «les clubs qui prendront part à un championnat organisé par des gens n’ayant aucun mandat, parce que les résultats pourront être attaqués avec pour conséquence qu’ils auront perdu de l’argent et de l’énergie».

 

Concertation à Tsinga

 

«Une réunion de concertation en prélude au lancement des championnats Elite One et Elite Two entre la Fécafoot et les clubs professionnels s’est tenue ce jour 16 février 2021 au siège de la Fécafoot sous la présidence de Monsieur Seidou Mbombo Njoya, président de la Fécafoot». C’est par cette phrase pleine d’emphase et qui renseigne sur la qualité des participants, ainsi que sur l’objet de la réunion de Tsinga, que le secrétaire général de l’instance faîtière du football au Cameroun a débuté la lecture du communiqué final ayant sanctionné les échanges entre les différentes parties prenantes. Du propre constat de Benjamin Didier Banlock, «25 clubs sur 35 dont 16 du championnat Elite One et 9 du championnat Elite Two ont pris part à ladite rencontre».

Une participation suffisamment représentative, en somme, pour permettre au responsable de poursuivre dans sa lancée et de dérouler l’ensemble des conclusions et résolutions prises au sujet des huit points inscrits à l’ordre du jour, à savoir : le projet de chronogramme de lancement des championnats Elite One et Elite Two; le projet de règlement des championnats professionnels; le projet de calendrier des championnats Elite One et Elite Two; le point sur la mise à disposition des stades de matchs; le financement des championnats; mais également les mesures antiCovid-19, la cérémonie des Awards et un exposé sur la licence des Clubs de la CAF et le cahier des charges.

Parmi les décisions fortes prises à Tsinga, en plus du chronogramme de démarrage des championnats, il y a également «l’approbation, puis la publication le 25 février prochain des règlements et des calendriers des championnats Elite one et Elite Two par le Comité exécutif». Par ailleurs et «compte tenu du démarrage tardif desdits championnats et des contraintes d’arrimage, l’option de jouer en deux poules a été retenue. De même, les stades devant abriter les matchs de ces championnats ont été identifiés», a enfin présenté Benjamin Didier Banlock.

Résolutions du Comité exécutif provisoire

Seidou Mbombo Njoya a beau dire qu’il «ne commente pas les activités illégales», toujours est-il que le Comité exécutif provisoire de la Fécafoot présidé par le Pr Albert Mbida a également arrêté plusieurs résolutions. D’après le communiqué final parvenu ce 16 février 2021 à notre rédaction, on apprend, entre autres décisions, que «les compétences de la Ligue de football professionnel du Cameroun (LFPC), prévues à l’article 9 alinéa 1 des règlements généraux de la Fécafoot, notamment celles relatives à l’organisation des championnats de Ligue 1 et 2 sont pleinement rétablies, conformément à l’ordonnance des mesures super prévisionnelles rendu par la présidente de la chambre arbitrale d’appel du TAS en date du 20 novembre 2020».

En outre et mise à part la réintégration dans leurs fonctions des organes exécutifs des ligues régionales et départementales de la mandature 2009-2013, le président du Comité exécutif provisoire a «reçu mandat pour porter plainte avec constitution de partie civile» contre certaines personnalités «provisoirement suspendues de toute activité en relation avec le football, en attendant la prochaine Assemblée générale de la Fécafoot», rapporte le communiqué final. Parmi les personnalités ainsi incriminées, figurent «Seidou Mbombo Njoya, Kadji Gilbert, Joshua N. Osih, Mme Eko Mendomo Celine, Banlock Benjamin Didier». Depuis ce 16 février 2021 selon ce que présente également le Communiqué final, «M. Linus Pascal Fouda est désigné porte-parole du Comité exécutif provisoire».

Autant dire alors que le football camerounais est loin d’avoir retrouvé sa sérénité et que le lancement ou non des championnats, ainsi que le respect ou non des calendriers, vont certainement constituer un excellent baromètre pour savoir si le vent tourne à nouveau en faveur du sport roi au Cameroun.

Théodore Ayissi Ayissi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!