Vers une seconde frontière entre le Cameroun et la Guinée Équatoriale

Le Cameroun et la Guinée Équatoriale envisagent la construction d’un pont sur le fleuve Ntem. Celui-ci va relier le nord du pays d’Obiang Nguema au sud du Cameroun.

frontière Cameroun-Guinnée Equatoriale

Long de 800 mètres, l’ouvrage pourrait avoir pour point d’atterrissage en terre camerounaise la ville de Kribi, ce qui ferait une seconde porte d’entrée, l’actuelle étant Kye-Ossi. Le nouveau corridor fait clairement le choix de l’intensification des échanges. D’après l’étude d’avant-projet sommaire relatif au pont sur le fleuve Ntem, cet axe serait dénommé «transnationale Kribi-Campo (Cameroun) – Bata (Guinée Équatoriale)».

Géoéconomie sous-régionale
Une observation minutieuse du nouveau tracé tend à démontrer que la Guinée Équatoriale voudrait capitaliser les avantages du Port en eau profonde de Kribi et du complexe industrialo-portuaire en construction. Toutefois, les sites d’implantation ne sont pas clairement connus. Il en est de même du type de pont. La décision sur ce volet interviendra après la présentation de l’étude intégrale. Une réunion est prévue à cette fin le 1er février prochain et devrait se tenir à Douala (Cameroun). Avec un apport de 2 milliards de francs CFA, la Banque africaine de développement accompagne le projet.

Le Cameroun pourra consolider son leadership économique, tandis que la Guinée Équatoriale pourrait opérer une percée dans la probable future capitale économique du Cameroun. Une opportunité mutuellement bénéfique qui va peut-être consolider un peu plus l’interconnexion de la sous-région et de l’Afrique. Mais au regard des relations transfrontalières comparables à un ascenseur émotionnel dont les deux pays font preuve depuis quelques années, il faut tout de même craindre pour le succès du projet.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *