La Tropicale Amissa Bongo 2020 : Levasseur vainqueur !

Le coureur français de l’équipe Natura4ever-Roubaix a devancé l’Erythréen Tesfazion d’une petite seconde lors de la dernière étape le 26 janvier dernier.

 

La petite seconde d’avance que détenait l’Erythréen Natnael Tesfazion sur son poursuivant, le Français Jordan Levasseur, promettait une dernière étape de La Tropicale Amissa Bongo pleine de suspense. Et le suspense, il y en a eu. Puisqu’il a fallu attendre le dernier sprint intermédiaire de la dernière étape Nkok-Libreville, pour voir le duel tourner à l’avantage du coureur français. C’est en effet au cours de ce sprint que Jordan Levasseur a empoché les deux secondes de bonification qui lui ont permis d’être sacré vainqueur final de la 15ème édition du Tour International cycliste du Gabon. «Il faut parfois savoir jouer, c’est ce qu’on a fait avec la dernière bonification. Cela s’est avéré payant. C’est vraiment une très belle semaine pour notre équipe et un réel plaisir d’être venu sur cette Tropicale pour découvrir cette ambiance festive», s’est satisfait le coureur de 24 ans de l’équipe Natura4ever-Roubaix. Il partage le podium final avec Natnael Tesfazion de l’Erythrée et le Français de l’équipe Cofidis, Emmanuel Morin.

 

La victoire d’étape

La dernière étape Nkok-Libreville était longue de 130 kilomètres. Comme pour la plupart des précédentes étapes, c’est au cours d’un sprint final massif que la victoire s’est jouée. Et c’est le coureur de l’équipe Total-Direct Energie, le Réunionnais Lorrenzo Manzin qui a été le plus rapide. Il a pris le meilleur sur l’Algérien Youcef Reguigui déjà vainqueur de la cinquième étape et sur Riccardo Minali de l’équipe Nippo-Delko-Provence.

Le bilan

Avec son compatriote Dawit Yemane, Natnael Tesfazion a confirmé tout le bien que l’on pense de lui  depuis plusieurs éditions du cyclisme érythréen. En remportant la deuxième étape Bitam-Oyem, le coureur de 20 ans a conservé pendant cinq étapes le maillot jaune de leader. Il a terminé l’édition 2020 de la Tropicale Amissa Bongo à la deuxième place au classement général et a décroché le maillot de meilleur jeune. Dans le même temps, Dawit Yemane a joué sa partition et est reparti du Gabon avec le maillot de meilleur grimpeur. Un dernier phénomène érythréen s’est signalé pendant cette 15e édition du Tour International cycliste du Gabon. Même s’il courait pour l’équipe Nippo-Delko-Provence, Biniam Girmay n’a pas moins fait honneur à l’Erythrée et à l’Afrique en remportant avec brio deux victoires d’étapes. Il repart d’ailleurs avec le maillot du classement par points.

Le Rwanda et le Cameroun ont également eu leur mot à dire au cours de cette édition 2020 de la Tropical Amissa Bongo. En plus de terminer en tête du classement de la meilleure équipe, le Rwanda a vu son leader, Joseph Areruya, être désignée coureur le plus combatif de la 15ème édition de la Tropicale. Au cours de cette même édition, on retiendra également la victoire historique de Clovis Kamzong Abessolo, lors de la quatrième étape. Toutes choses qui ont fait dire à Laurent Bezault, directeur technique Afrique de l’Union cycliste international (UCI) que «le bilan est positif pour les coureurs du continent. Il faut leur laisser le temps de progresser pour s’approcherencore du cyclisme européen».

Théodore Ayissi Ayissi (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *