Transports : un syndicat géant créé en Afrique centrale

Libreville (Gabon) a accueilli le 27 juin dernier l’assemblée constitutive de la fédération des transporteurs de la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC) en abrégé (Fetrans-CEEAC).

Une initiative salutaire qui vient renforcer l’organisation du secteur des transports dans le sillage de la mobilité des biens et des personnes dans la CEEAC. Cette rencontre a également permis à l’ensemble des représentants membres des pays de la CEEAC, exerçant dans le domaine du transport de s’unir dans un premier temps, mais aussi et surtout, de s’organiser pour mieux exercer leurs activités en vue de la facilitation du transport des produits au niveau de la sous-région.  Au terme de cette Assemblée générale, le Camerounais Ibrahima Yaya a été porté à la tête de cette fédération. Ancien membre et responsable de l’Organisation des transporteurs terrestres du Cameroun (OTTC), l’élu se montre ambitieux, «mieux on est uni, mieux on est fort».

Valeur ajoutée
La nouvelle organisation des patrons de transports a pour objectif de concourir à de meilleures politiques publiques en vue de faciliter les transports et le commerce au sein de la sous-région. Elle ambitionne en outre de mieux défendre les droits des transporteurs et apporter sa contribution au processus d’intégration en Afrique centrale. Il s’agit également, pour le Président de Fetrans-CEEAC «d’éduquer, de changer le comportement des usagers de la route, de former même nos conducteurs pour leur permettre d’avoir au moins la notion du code de la route nous permettant d’éviter les accidents».

L’initiative est bien accueillie par la CEEAC. Le secrétaire général adjoint de ladite institution communautaire en charge du département de l’intégration physique, économique et monétaire a reçu en audience les responsables de l’organisation. Marie Thérèse Chantal Mfoula a salué la naissance de cette fédération et féliciter ses membres. Elle a par ailleurs souligné que cette fédération arrive à point nommé, dans la mesure où les problématiques de la facilitation des échanges sont au centre des actions actuellement menées par le secrétariat général de la CEEAC. Elle a enfin rassuré de la disponibilité de la CEEAC à travailler avec la Fetrans-CEEAC.

Zacharie Roger Mbarga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *