Société de transformation laitière (Sotralait) : Maroua boit du petit lait

Une mini-laiterie fruit de la coopération entre le Cameroun et l’Union européenne vient d’être inaugurée dans la capitale régionale de l’Extrême-Nord par le Minepia, Dr Taïga.

Pour le développement de la filière laitière dans le septentrion, la Société de transformation laitière (Sotralait) pouvait difficilement rêver mieux que l‘implantation d’une unité de transformation dans sa zone de compétence. Depuis le 5 novembre dernier, pourtant, ce rêve est devenu réalité, puisque le ministre de l’Élevage, des Pêches et des Industries animales (Minepia) a procédé à l’inauguration d’une mini-laiterie à Maroua.

Et pour le Dr Taïga, l’objectif clairement affiché par ce projet financé à hauteur de 6,5 milliards FCFA par l’Union européenne, est de booster la capacité de transformation de lait dans la capitale régionale de l’Extrême-Nord. D’après les précisions données à ce sujet par le membre du gouvernement, cette capacité doit être portée à 2000 litres par jour. En s’adressant alors au tout premier responsable de l’unité de transformation, le Minepia s’est voulu clair. «Vous êtes un pionnier, c’est à cela qu’on vous engage», a martelé le Dr Taïga.

Pour le démarrage des activités de la mini-laiterie, le Minepia est venu les mains pleines. Le membre du gouvernement a ainsi pu mettre à la disposition de l’unité de transformation plusieurs équipements, parmi lesquels le matériel roulant constitué de bicyclettes et de motos, mais également des bonbonnes et autres équipements destinés à la collecte et à la conservation des produits laitiers. «Vos collaborateurs  pourront, de la sorte, collecter le lait dans vos environnements proches», a indiqué au responsable de la mini-laiterie le Dr Taîga. C’était précisément au moment de la remise symbolique dudit matériel.

La mini-laiterie désormais opérationnelle rentre toutefois dans le giron de la Société de transformation laitière. En prenant également part à la cérémonie inaugurale, le responsable de la structure a donné à ce sujet quelques indications à l’assistance. «La Société de transformation laitière (Sotralait) est fédératrice des acteurs de la transformation laitière à Maroua. Nous remercions, à ce titre, le gouvernement et l’Union européenne pour ce magnifique don de la mini-laiterie», a alors précisé, pour la gouverne de tous, M. Dafogo.

Au demeurant, il est également attendu de l’unité de transformation qui fait d’ailleurs partie intégrante du Programme gouvernemental d’appui au développement de la filière laitière, qu’elle permette d’atteindre d’autres objectifs non moins importants. Parmi ceux-ci, figure en bonne place, l’amélioration de la qualité nutritionnelle des bénéficiaires en produisant et en commercialisant localement du lait et tous ses produits dérivés tels que du fromage, du beurre de table, du yaourt ou encore de la crème fraîche et glacée… Mais il y a également l’objectif de création de 120 emplois directs et d’une centaine d’emplois indirects, aussi bien à Maroua, Garoua, Ngaoundéré qu’à Meiganga où des mini-laiteries ont également été créées.

Théodore Ayissi Ayissi (stagiaire)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!