INTÉGRATION RÉGIONALEMAIN COURANTE

SFI/Banque mondiale: vers un doublement des engagements en faveur du secteur privé

Le ministre des Petites et Moyennes entreprises, de l’Économie sociale et de l’Artisanat (Minpmeesa), Achille Bassilekin III, a présidé ce mercredi 17 janvier 2024 à Douala, des travaux à l’occasion de la Journée du secteur privé. C’était en présence d’un hôte de marque, en la personne du vice-président de la Société financière internationale (SFI/IFC) pour la région Afrique, Sergio Pimenta. Ont également pris part à ces échanges, le coprésident par intérim du Groupement des entreprises du Cameroun (Gecam), Célestin Tawamba, et plusieurs

autres dirigeants d’entreprises représentant le secteur privé camerounais. Il convient de souligner que c’est la première fois que la SFI organise une activité de cette envergure en Afrique centrale. Dans son propos, le vice président de l’IFC pour la région Afrique, Sergio Pimenta, a fait le point des actions menées par l’IFC en vue de soutenir le secteur privé camerounais. Des actions et financements qui s’élèvent à 240 millions de dollars US, soit environ 120 milliards de FCFA. Et au regard du potentiel et des besoins exprimés, Sergio Pimenta a promis que l’IFC doublerait son engagement financier au Cameroun dans les années à venir. Pour le Minpmeesa, les travaux de Douala font suite à la cérémonie de présentation du diagnostic du secteur privé organisée par l’IFC en décembre 2022. Achille Bassilekin III en a profité pour former le vœu que l’ensemble des parties prenantes poursuivent la concertation, afin de veiller à ce que les financements proposés par l’IFC cadrent avec les besoins du tissu économique camerounais. Le co-président par intérim du Gecam, Célestin Tawamba, a tenu le même langage. En l’appelant à s’adapter aux besoins du secteur privé camerounais, majoritairement dominé par les PME. La Société financière internationale est l’une des cinq filiales du groupe de la Banque mondiale dont l’action est spécifiquement dédiée au financement du secteur privé. La visite de travail de Sergio Pimenta se tient à la demande du gouvernement camerounais. Celui-ci l’avait formulée en marge des Assemblées annuelles des institutions de Bretton
Woods qui se sont déroulées à Marrakech au Maroc, en octobre 2023.

Diane Kenfack

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *