SDF : Les dessous du NEC

Le parti de Ni John Fru Ndi veut sauver sa face dans les régions anglophones du pays.

La dernière présidentielle perdue ; le parti en perte de vitesse dans les urnes comme dans les sondages; des grincements de dents toujours plus audibles…Le malaise est profond au sein du SDF (Social Democratic Front). A Douala, le 10 août 2019, le comité exécutif national (Nec en anglais) du parti de Ni John Fru Ndi a entrepris d’une part, de tirer les leçons de ces déconvenues et, d’autre part d’élaborer son avenir politique.

Boycott de la session parlementaire du mois de novembre prochain ainsi que les prochaines consultations électorales au Cameroun. Voilà l’économie de ladite réunion. Les analystes voient en cette position du SDF un arrimage aux exigences des séparatistes. Pendant le maintien en captivité (à deux reprises) de John Fru Ndi, ces derniers ont exigé de lui, le rappel de ses élus du parlement et des mairies. Lors de son premier séjour dans le camp des séparatistes le Chairman avait opposé une fin de non recevoir à cette exigence. Acculé lors de son deuxième rapt, John Fru Ndi avait dit à ses ravisseurs qu’il allait se concerter avec l’instance décisionnaire de son parti avant de se prononcer sur la question.

Le Nec de samedi dernier a entériné le boycott du parlement en novembre au cas où…. la crise persisterait. Ce serait faire preuve de myopie si on s’arrêtait à cette première lecture de la position du Sdf. Il faut aller plus loin et voir dans cette décision, le rang (quatrième) qu’a occupé le parti de la balance lors de la présidentielle d’octobre 2018. Un rang qui démontre que ce parti est en train de perdre du terrain. Le Nord-ouest et le Sud-ouest étant le vivier électoral de ce parti, il y a risque de voir le Sdf perdre la face sur l’échiquier national lors des prochaines municipalités et législatives. Sa position de principal parti de l’opposition étant menacée par des partis comme le Mrc de Maurice Kamto et celui de Cabral Libii. Or le retour à la paix dans les régions anglophones pourrait consacrer la position de parti leader de l’opposition au Sdf en cas de consultation électorale.

 Zéphirin Fotso Kamga

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *