Salon du numérique de l’Afrique centrale (Cadif): les sponsors au petit soin

Quels sponsors pour accompagner le président de la République du Cameroun dans son ambition d’émergence du Cameroun et de la sous-région au travers de l’économie numérique?

 

 

La réponse à cette question sera donnée d’ici le 23 novembre prochain, à l’ouverture à Yaoundé de la première édition du Salon du numérique de l’Afrique centrale (Cadif 2022). Un événement de portée internationale et régionale justement placé sous le haut patronage de Paul Biya et sous le parrainage de Minette Libom Li Likeng, ministre camerounaise des Postes et Télécommunications (Minpostel).

Le Cabinet consulting Opportunities in Africa entend ne lésiner sur aucun moyen pour donner le maximum de visibilité à ses partenaires. Une offre promotionnelle est conçue dans ce sens. Elle est taillée à la dimension des sponsors officiel et major. L’idée pour Jean Calvin Mengoumou Ayissi, le promoteur, est notamment de faire honneur à ceux qui se seront manifestés. En leur donnant la place qu’ils méritent sur l’ensemble des équipements et supports publicitaires. Tout en veillant également à leur présence avant et pendant le Salon sur les supports vestimentaires et dans les médias. Sans compter avec les espaces spécifiques qui leur seront réservés pendant les trois jours de l’événement.

Les organisateurs envisagent, pour prendre part à la soirée de Gala, de réserver 10 billets d’invitation au sponsor Major et 20 au sponsor officiel. Il est en outre prévu, au bénéfice de ce dernier, «l’organisation d’une soirée spéciale et l’organisation des rencontres B to B avec d’autres structures», apprend-on. Le tout pour une participation s’élevant à «50 000 000 FCFA (77 000 euros) pour le sponsor officiel; et à 30 000 000 millions FCFA pour le sponsor Major», précisent les termes de référence.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *