S.E. Jalel Snoussi

Accrédité au Cameroun depuis 2015, il est arrivé en fin de séjour.

De ce diplomate, l’on retient sa disponibilité face à la presse camerounaise. En faveur des journalistes, il a souvent accepté de lourdes contraintes: être au service des hommes et femmes de médias locaux, accepter de longs entretiens y compris la nuit ou le weekend. Il tenait ainsi à donner une tonalité particulière au travail qui est le sien. Durant son bail à la tête de la chancellerie tunisienne à Yaoundé, il a toujours assuré que les différentes facettes de l’activité diplomatique peuvent se résumer en quatre verbes, souvent utilisés par les diplomates eux-mêmes lorsqu’ils parlent de leur travail: représenter, informer, négocier et organiser.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *