Riposte contre le Covid-19 : La Croix-Rouge Camerounaise un cap au-dessus

L’association s’investit dans la formation de volontaires et la production des émissions interactives pour la lutte contre la désinformation.

Photo de famille après la formation.

Un an après le décret de reconnaissance de la Croix-Rouge Camerounaise comme d’utilité publique, acte qui coïncidait avec le début de la riposte Covid-19. La Croix-Rouge Camerounaise fait son bilan. La présidente nationale de la Croix-Rouge Camerounaise Cécile Akame Mfoumou a en effet présidé les travaux de l’atelier d’évaluation des activités riposte Covid 19 à Ndonkol dans le département du Dja et Lobo, région du Sud.
Les travaux de deux jours qui ont regroupé les différentes directions opérationnelles de la CRC et les membres de l’unité en charge de la riposte avaient pour objectif de faire une analyse de la situation du plan de riposte sur l’étendue du territoire national et formuler les priorités en vue de la révision du plan de riposte Covid 19.

Contribuer à une meilleure prévention et à la limitation de la propagation du Covid-19 et améliorer les conditions de vie des populations vulnérables en luttant contre la désinformation autour de la pandémie, tel est le défi que s’assigne la Croix-Rouge Camerounaise, avec dans le viseur, plus d’un million (1 000 000) de Camerounais dans cinq (5) régions à savoir: Sud-Ouest, Nord-Ouest, Sud, Est, Ouest, Adamaoua et Centre.

Grâce au soutien de la Fondation Hirondelle avec des financements de l’Instrument contribuant à la stabilité et à la paix (ICSP) de l’Union européenne, 120 émissions interactives d’un format de 60 minutes seront produites et diffusées en langues locales, en français et/ou anglais dans les trois prochains mois. Des messages de sensibilisation et d’information seront envoyés par SMS thématiques dédiés à près de deux cent milles (200 000) personnes par semaine. Des messages audio en anglais et en français seront aussi produits, et accessibles gratuitement par téléphone portable via la plateforme de l’entreprise sociale Viamo

Après les assises de Ndonkol qui visaient l’évaluation de son plan de riposte qui est adossé sur la stratégie globale mise en place par le gouvernement, le Croix-Rouge Camerounaise prend le taureau par les cornes au regard de la nouvelle vague de la maladie qui sévit dans le pays.

Source la Croix-Rouge Camerounaise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Content is protected !!