Résolution des conflits en RDC: l’ancien président kényan en visite à Goma

Uhuru Kenyatta, médiateur désigné des chefs d’Etat de la Communauté d’Afrique de l’Est (CAE), a qualifié mardi la situation des déplacés d’un désastre humanitaire dans la partie nord-est de la République démocratique du Congo (RDC).

 

C’est au cours d’un entretien avec les autorités militaires et humanitaires de la province du Nord-Kivu (nord-est) que l’ex-président kényan a fait cette déclaration après son arrivée à Goma, chef-lieu de la province où il séjourne dans le cadre de sa médiation sur la crise entre le gouvernement et les rebelles du Mouvement du 23 mars (M23).

A son arrivée à Goma, Uhuru Kenyatta a rendu visite au camp des déplacés de Kanyaruchinya où plus de 800.000 personnes sont regroupées depuis quelques semaines après avoir fui les combats dans les zones occupées par les rebelles.   « Ce que nous avons vu aujourd’hui est une catastrophe humanitaire d’une ampleur qui, si nous ne faisons rien, entraînera d’énormes pertes en vies humaines.

Le nombre de personnes qui affluent avec des matelas et y rangent des choses sur la tête, se chiffrent par milliers », a-t-il déploré.   Facilitateur de la CAE, Uhuru Kenyatta poursuit la mission entamée depuis dimanche à Kinshasa où a été reçu par le président de la RDC Félix Tshisekedi et a échangé avec diverses personnalités des autorités congolaises.

GOMA (RDC), 15 novembre (Xinhua)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *