Réformes : les nouveaux habits de la BDEAC

La Banque de développement des États de l’Afrique centrale (BDEAC) veut s’arrimer aux standards internationaux et étendre son champ d’activité afin d’entrer les habits de sa dénomination : « banque de développement ».

Sur la base d’une comparaison avec une dizaine d’institutions similaires, plusieurs recommandations ont été formulées. Elles ont d’ailleurs été validées par le Conseil d’administration de la BDEAC le 24 septembre 2018. Les audits ont été menés par la Cobac, le cabinet Grant Thornton, le cabinet Brain Performance et la Banque mondiale.

Au plan structurel, la BDEAC devra séparer les fonctions de président du Conseil d’administration et de président de la banque. Les directeurs devront désormais être nommés par le Conseil d’administration. La BDEAC sera assujettie à la Cobac comme tout établissement financier de la zone d’émission du franc CFA Afrique centrale. Pour le moment, les seules recommandations validées par les chefs d’État concernent la séparation des fonctions à la tête de la structure ainsi que la création du Comité de crédit et du Comité de rémunération.

Architecture
Plusieurs autres réformes sont de nature à entrevoir une dynamisation du fonctionnement de cette institution financière. En ce qui concerne les textes, on peut évoquer : la présidence tournante de l’assemblée générale, la capacité de voir des ressortissants étrangers à la zone assumer des fonctions. Il est également prévu l’élargissement des missions de la BDEAC notamment en matière de financement du commerce. C’est dans cet ordre que le cadre général d’intervention de la banque sera désormais dénommé politique générale de financement de la BDEAC, afin de s’arrimer aux règles prudentielles de Bâle II et III. L’une des mesures les plus sensibles est la préparation de la banque à la notation financière. Il est question ici de permettre à la BDEAC de lever de l’argent sur le marché des capitaux.

ZRM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *